Commerce en ligne: la livraison à domicile déconseillée

18/10/16 à 11:00 - Mise à jour à 11:05

Source: Trends-Tendances

Pour limiter les émissions de CO2, le Vlaams Instituut voor de Logistiek propose d'encourager les livraisons à des points de collecte, méthode qui n'est optée que pour 33 % des commandes.

Le commerce électronique n'est pas toujours très sympa avec l'environnement. Selon le Vlaams Instituut voor de Logistiek (VIL), son point faible est la livraison à domicile, le last mile. Aller chercher le colis à un point de collecte (un magasin, un bureau de poste, un Point Relais ou Kiala, etc.) représente 80 % d'émissions en moins. Or la livraison à domicile, gratuite, rapide, est devenue la tendance. Il est parfois possible de commander le soir un article qui arrive le lendemain matin chez soi. Amazon et Coo...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos