Comment obtenir le meilleur prix pour votre voiture?

25/10/14 à 10:46 - Mise à jour à 23/10/14 à 16:39

Source: Belga

Vous avez récemment commandé une nouvelle voiture ? Il se peut que le concessionnaire reprenne votre véhicule actuel, mais vous pouvez aussi chercher un acquéreur vous-même. Voici quelques conseils.

Comment obtenir le meilleur prix pour votre voiture?

© Thinkstock

Si vous avez acheté une nouvelle voiture, il y a de grandes chances que vous puissiez remettre votre véhicule actuel au garagiste. Aujourd'hui, de nombreuses marques possèdent leur propre réseau de voitures d'occasion.

Vente à un professionnel

En cas de reprise par le garage où vous achetez votre nouvelle voiture, vous ne devez pas trouver un acquéreur et vous n'êtes même pas tenu de la passer vous-même au contrôle technique. Bref, c'est une solution simple et rapide. Mais généralement, le prix de reprise sera inférieur à ce que vous pourriez obtenir sur le marché entre particuliers. En tout cas, vous faites bien, lorsque vous négociez le prix de votre nouvelle voiture, de ne piper mot sur une éventuelle reprise. Car une reprise élevée signifie souvent des restrictions sur les ristournes ou les options gratuites pour votre nouveau modèle.

Vous pouvez également proposer votre véhicule actuel à un revendeur professionnel de voitures d'occasion. Là non plus, vous ne devez pas vous soucier de formalités, de contrôle technique ou de la recherche d'un acheteur potentiel. Mais ne vous attendez pas à un prix des plus favorables. Le marchand doit en effet tenir compte de sa marge bénéficiaire, d'une éventuelle remise en état ou réparation, de l'entretien, du contrôle technique, etc. Il est en outre contraint de revendre votre voiture avec une garantie minimale de un an. Nul doute qu'il calculera ce risque dans son prix. Vous ne devez donc pas compter sur le prix du marché : généralement, un marchand professionnel vous paiera 20 à 30 % de moins qu'un particulier. Si la mécanique auto n'est pas votre point fort, faites-vous si possible accompagner d'un connaisseur. Il n'est pas rare en effet que le marchand prétende que votre voiture est bonne pour la casse.

Vente à un particulier

L'offre du concessionnaire ou du marchand est-elle sensiblement inférieure à la valeur réelle de votre voiture ? Dans ce cas, cela vaut certainement la peine de chercher par vous-même un acheteur particulier. D'accord, cela représente plus d'efforts, mais cela rapporte le plus. Bon à savoir : l'affiche "A vendre" est interdite sur les véhicules. Mais elle est autorisée si votre voiture est stationnée sur un terrain privé.

Bien entendu, vous pouvez également mettre la voiture en vente sur l'un des nombreux sites de petites annonces, spécialisées ou non dans l'automobile. Les sites d'enchères en ligne comme eBay sont très populaires, eux aussi. Vérifiez bien dès le départ les coûts liés à l'opération. Mettez en avant les points forts de votre véhicule : excellent état, options, faible kilométrage, premier propriétaire, non-fumeur, etc. Si la première mise en service a eu lieu durant la seconde moitié de l'année, il vaut mieux ajouter le mois à côté de l'année.

Avant de céder votre véhicule à un particulier, vous devez présenter vous-même le véhicule au contrôle technique. Un "rapport occasion" coûte en principe 54,60 euros. Pour cela, rendez-vous dans un centre de contrôle technique de votre choix (vous trouverez la liste complète des adresses et des tarifs sur www.goca.be). Une fois le contrôle passé, vous recevez une demande d'immatriculation valable deux mois.

En outre, depuis plusieurs années, un document Car-Pass doit être produit lors de chaque vente d'un véhicule d'occasion, que le vendeur soit un particulier ou un professionnel. Conçu pour combattre la fraude, il établit la chronologie des kilométrages communiqués par les garages, centrales de pneus, carrossiers, etc. Ce Car-Pass a un coût (unique) de 7 euros. Au moment de la vente, il ne peut pas dater de plus de deux mois. Vous trouverez toutes les informations à ce sujet sur www.car-pass.be.

A quoi pouvez-vous vous attendre ?

Le prix que vous pouvez obtenir pour votre voiture dépend d'un grand nombre de facteurs. Les voitures sont très sensibles aux tendances : la marque, le modèle, la cylindrée et les options jouent un grand rôle. Par exemple, il est généralement admis qu'un modèle allemand conserve plus longtemps sa valeur qu'un japonais. Et la Volkswagen Golf se comporte mieux sur le marché que la Polo, pourtant de la même écurie. C'est l'effet de la loi de l'offre et de la demande.

Autre critère important dans ce contexte : l'âge du véhicule. La première année, la valeur d'une voiture baisse de 25 à 35 %. La deuxième année, la chute est de 15 % et la troisième, de 10 %, mais après cela, on ne perd plus que quelques pour cent par an. Vous devez donc en tenir compte pour fixer le prix demandé. Un moteur diesel perd d'ailleurs moins rapidement de sa valeur qu'un moteur à essence. Les prix usuels sur le marché de l'occasion sont donnés dans les magazines automobiles (ou sur leurs sites internet). Sur www.eurotax.be également, vous trouverez un prix indicatif pour votre auto, sur la base de nombreuses spécifications à introduire soi-même. Le kilométrage et l'état du véhicule sont, eux aussi, déterminants pour le prix. La grande différence par rapport aux acheteurs professionnels est que les particuliers se laissent souvent séduire par la "première impression". Un bon lustrage extérieur et un parfum intérieur peuvent donc faire des miracles.

Un carnet d'entretien complété dans les règles et un dossier avec tous les documents (Car-Pass, certificat de propriété, certificat d'immatriculation, rapport occasion récent, certificat émissions récent et certificat de conformité) et factures représentent déjà un important atout pour gagner la confiance de l'acheteur. Et un véhicule non accidenté est bien évidemment plus facile à vendre que celui qui a subi des dommages importants. Vous obtenez également un meilleur prix si vous êtes le "premier propriétaire" du véhicule. Encore ceci : choisissez la bonne saison pour vendre votre voiture. Un cabriolet est surtout populaire au printemps et en été. En hiver, peu d'acheteurs se pressent pour un modèle à ciel ouvert !

Et la facture ?

Si l'acheteur de la voiture possède un numéro de TVA, vous êtes tenu d'émettre une facture. Entre particuliers, cette facture n'est pas obligatoire, mais chaudement recommandée. Elle mentionnera tous les détails : marque et modèle, année-modèle, numéro de châssis, cylindrée, puissance, kilométrage, date de première mise en circulation et prix. Les coordonnées de l'acheteur doivent également y figurer, ainsi que la mention : "Le véhicule est vendu dans l'état où il se trouve, bien connu de l'acheteur et est approuvé par lui". Rappelez-vous aussi que, dans tous les cas, vous restez responsable des vices cachés si l'acheteur peut prouver que vous étiez au courant au moment de la vente.

En savoir plus sur:

Nos partenaires