Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/06/17 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Comment Apple a vu partir en fumée 50 milliards en deux jours

Ah les médias ! Il est généralement de bon ton de s'en plaindre. Les hommes politiques le font régulièrement, mais les entreprises ne sont pas en reste non plus. Leurs rapports sont parfois ambigus, c'est notamment le cas d'Apple.

Comment Apple a vu partir en fumée 50 milliards en deux jours

. © Reuters

Voilà une entreprise qui bénéficie de l'indulgence des médias à chaque fois qu'elle lance une nouvelle version de l'iPhone puisque le buzz autour du nouveau produit est relayé par les journalistes, ce qui constitue bien souvent de la publicité gratuite pour la firme à la pomme. Mais depuis quelques jours, Apple souffre d'un article, un seul, publié par l'agence d'informations financières Bloomberg. Vous me direz qu'un seul article, fût-il négatif, ne peut pas mettre à mal l'une des plus grandes entreprises au monde ? Eh bien, si. Ce seul article a fait perdre à Apple 50 milliards de capitalisation boursière ! Et tout cela, entre vendredi et lundi dernier.

Partager

Comment un seul article de presse peut mettre à mal l'une des plus grandes entreprises au monde

Pourquoi une telle claque ? Parce que la rumeur concerne le dernier appareil phare du groupe, le fameux iPhone 8 qui sortira à l'automne prochain. Ce que dit l'article, c'est qu'Apple se fournit auprès d'Intel et de Qualcomm en modems qui gèrent la connexion entre l'iPhone et le réseau cellulaire. Et alors, me direz-vous ? Eh bien, on y arrive. Le modem de Qualcomm permet des téléchargements allant jusqu'à un gigabit de données par seconde. En revanche, le modem d'Intel ne le permet pas encore. C'est là le coeur du problème, comme l'ont fait remarquer mes confrères du Temps. Comme Apple ne souhaite pas dépendre d'un seul fournisseur, et veut donc continuer à travailler avec Intel et Qualcomm, et qu'en plus Apple ne peut pas se permettre d'avoir des iPhone avec des capacités différentes, la solution trouvée par la direction d'Apple est simple: elle aurait décidé de brider la capacité des modems de Qualcomm pour les rendre aussi lents que ceux d'Intel. Et ce n'est pas nouveau puisqu'Apple a avoué avoir fait la même chose pour l'iPhone 7, comme le rappellent mes confrères du Temps.

Le gros souci de cette démarche, c'est que la concurrence d'Apple propose des modems plus puissants, et que cette capacité supplémentaire ne sera pas un luxe quand la 5G sera en vigueur. Bref, cette information sur le bridage des modems de l'iPhone 8 n'a pas ravi les investisseurs, car ils savent que les ventes d'iPhone représentent 60% des revenus d'Apple. Et c'est pourquoi certains d'entre eux ont vendu leurs actions faisant partir en fumée 50 milliards de dollars en deux jours à peine.

Mais ce qui est encore plus dingue, c'est que malgré de coup de tabac, l'action d'Apple reste encore en hausse de 25% depuis le début de l'année. C'est un exploit que quasi aucune firme au monde ne peut réaliser: résister à une perte de 50 milliards de dollars. Il faut dire qu'Apple est vraiment un cas particulier: la firme est aujourd'hui à la tête d'une trésorerie de 250 milliards de dollars, soit plus que le PIB de certains pays...

En savoir plus sur:

Nos partenaires