"Comme un match de foot, la gestion d'une entreprise peut aussi se jouer sur des détails"

24/09/15 à 15:00 - Mise à jour à 14:58

Cofondateur du fournisseur d'énergie verte Lampiris, Bruno Venanzi est passé de l'ombre à la lumière médiatique en rachetant le Standard il y a trois mois à peine. Rencontre avec un Liégeois pur jus qui secoue allègrement le petit monde du football belge.

Enfant, Bruno Venanzi caressait le rêve de devenir joueur au Standard. Si, à 45 ans, son voeu ne s'est toujours pas réalisé, il s'est en revanche joliment transformé. Car à défaut de short et de crampons aux pieds, c'est désormais le costume du président de club qu'arbore le cofondateur de Lampiris sur la pelouse de Sclessin. Depuis presque trois mois, Bruno Venanzi est en effet le propriétaire du Standard de Liège, détenant ainsi le matricule du club, le stade, l'Académie Robert-Louis Dreyfus et une dizaine d'immeubles dans la Cité ardente.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires