Cobelguard : le transport de fonds... en attendant les diamants ?

30/03/11 à 09:46 - Mise à jour à 09:46

Source: Trends-Tendances

Cobelguard, qui a repris une partie des actifs de Brink's Belgium, devrait se lancer dans le transport de fonds dans le mois. La société de surveillance se dit "submergée par les demandes".

Cobelguard : le transport de fonds... en attendant les diamants ?

© Belga

La société privée de surveillance Cobelguard prévoit d'effectuer des transports de fonds dans le mois. Le quasi-monopole du britannique G4S Cash Solutions, intervenu depuis la faillite de Brink's Belgium début février, n'aura dès lors pas duré longtemps. C'est ce qu'écrivent mercredi L'Echo et De Tijd.

Après la faillite de Brink's, Cobelguard a racheté ses installations à Gand, comportant une quinzaine de véhicules de transport de fonds, près de 200 voitures et 400 valises intelligentes, écrivent les deux journaux.

"Nous avons rapidement été submergés par des demandes de banques, de commerces et de chaînes de distribution qui souhaitaient des devis, révèle Dirk Goethals, administrateur délégué de Cobelguard. Cela est d'ailleurs normal car un monopole n'est pas sain."

Cobelguard, qui affirme avoir déjà signé un contrat avec un client, dispose des licences nécessaires délivrées par le SPF Intérieur. Au début du mois de mars, une nouvelle société a été mise sur pied, Cobelguard CIT, avec un capital de départ de 1 million d'euros.

Cette entreprise n'est pas seulement intéressée par le transport de fonds mais aussi par celui de diamants et d'oeuvres d'art, par exemple. Cobelguard est pour 40 % entre les mains d'Ackermans & van Haaren.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires