CMA CGM : les discussions achoppent sur les droits d'Albert Frère

09/08/10 à 14:33 - Mise à jour à 14:33

Source: Trends-Tendances

"Albert Frère et CMA CGM ont eu des discussions sur un certain nombre de principes portant notamment sur les droits minoritaires : lorsqu'il a fallu les marquer sur le papier, la partie CMA CGM s'est rétractée", révèle une source proche du dossier.

CMA CGM : les discussions achoppent sur les droits d'Albert Frère

© Belga

Nous l'évoquions dès jeudi sur Trends.be, l'information est aujourd'hui confirmée à l'AFP par des sources proches du dossier. Albert Frère a interrompu la semaine dernière ses discussions pour entrer dans le capital de l'armateur français en difficultés CMA CGM, un des leaders mondiaux du transport maritime.

Les discussions se sont heurtées à un désaccord sur les droits qu'aurait eus l'homme d'affaires carolo en tant que futur nouvel actionnaire du groupe, selon cette source. "Albert Frère et CMA CGM ont eu des discussions sur un certain nombre de principes portant notamment sur les droits minoritaires : lorsqu'il a fallu les marquer sur le papier, la partie CMA CGM s'est rétractée", a avancé cette source.

Une autre source proche du dossier a elle aussi indiqué que les discussions étaient "suspendues" sans plus de précision. Ces sources n'étaient toutefois pas en mesure de dire si les négociations étaient définitivement rompues.

Interrogé, un porte-parole de l'armateur a déclaré que le groupe poursuivait des discussions "avec plusieurs investisseurs dans la perspective de trouver rapidement un accord".

Le 30 juillet, une source syndicale de CMA CGM avait affirmé que le groupe, n° 3 mondial du transport de conteneurs, était en négociations exclusives avec Albert Frère qui, associé au Fonds stratégique d'investissement (FSI, "fonds souverain" de l'Etat français), prendrait 30 % de son capital en échange d'un investissement de 500 millions de dollars.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires