Chute à Wall Street des distributeurs d'opiacés, déclarés "urgence de santé publique"

27/10/17 à 00:19 - Mise à jour à 09:07

Source: Belga

(Belga) Les actions de trois grandes entreprises américaines spécialisées entre autres dans la distribution d'opiacés ont chuté jeudi au moment d'une intervention du président américain déclarant "urgence de santé publique" la crise de dépendance à ces stupéfiants qui sévit aux Etats-Unis.

L'ensemble du secteur de la distribution des médicaments était au même moment bousculé par la parution d'un article du journal St. Louis Post-Dispatch indiquant que le géant de la distribution Amazon avait obtenu des licences dans plusieurs Etats américains l'autorisant à distribuer en gros des produits pharmaceutiques. Les titres de McKesson, d'AmerisourceBergen et de Cardinal Health sont tombés dans le rouge aux environs de 18H30 GMT et ont terminé en baisse de 5,18%, 4,20% et 3,43% respectivement. Les actions des chaînes de pharmacies Rite Aid (-6,18%), Walgreens (-3,24%) et CVS (-2,94%) ont aussi décroché subitement alors que débutait l'intervention de Donald Trump à la Maison Blanche sur le sujet, et ont clôturé dans le rouge. Le président américain a annoncé la mise en oeuvre de mesures destinées à lutter contre la crise des opiacés, des stupéfiants qui font des ravages en termes d'addiction et des dizaines de milliers de morts par an aux Etats-Unis. Environ deux millions d'Américains seraient désormais dépendants à ces produits, une catégorie de stupéfiants englobant des médicaments analgésiques délivrés sur ordonnance tels que l'oxycontin et le fentanyl, ainsi que l'héroïne, souvent mélangée avec des substances de synthèse. Dans son intervention, le président a menacé de poursuivre "assez rapidement" en justice les personnes et les entreprises "qui ont fait du mal" aux Américains. Par ailleurs, selon le quotidien St. Louis Post-Dispatch, Amazon a obtenu le feu vert des autorités d'au moins douze Etats américains pour distribuer des médicaments en gros, alimentant ainsi les spéculations sur une entrée prochaine du groupe de Seattle sur ce marché. L'arrivée du géant de l'internet sur un nouveau secteur aboutirait à une redistribution des cartes entre les acteurs de ce marché. (Belga)

Nos partenaires