Chaos en vue pour le statut unique ouvrier/employé

24/01/13 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Trends-Tendances

Si aucune solution légale n'est proposée d'ici le 8 juillet concernant le statut unique ouvrier et employé, on risque le chaos, estime l'avocat Filip Tilleman, spécialiste du droit du travail. Il est l'auteur du quatorzième "Guide pratique du travail", édité par Randstad.

Chaos en vue pour le statut unique ouvrier/employé

© workpocket.be

En 2011, la Cour constitutionnelle donnait encore deux ans pour effacer les différences dans le statut entre ouvrier et employé. Une solution devra être trouvée pour le 8 juillet, entre autres pour les délais de préavis et les jours de carence (le premier jour de maladie qui n'est pas payé pour les ouvriers). "S'il n'y a pas de loi, chaque ouvrier pourra exiger tous les avantages des employés."

M. Tilleman souligne quelques conséquences importantes. Il n'y a pas que la différence dans la rémunération qui est menacée, les syndicats devront également adapter leur organisation interne, tout comme les tribunaux du travail. "Il y a aussi la question de savoir qui va payer l'addition: les autorités, le patronat ou les employés? ", ajoute-t-il. Il s'attend à ce que nous arrivions à un système à l'allemande, qui prône une formule intermédiaire entre ouvriers et employés.

Le Guide du travail consiste en un aperçu pratique des nombreux écueils qu'employeurs et employés peuvent rencontrer "sur le chemin glissant des relations de travail". Pour la première fois, ce Guide ne sera disponible qu'en ligne (www.workpocket.be).

En savoir plus sur:

Nos partenaires