Ces entreprises qui lorgnent le projet de construction du mur de Trump

13/03/17 à 15:01 - Mise à jour à 15:01

Source: Belga

Quelque 600 entreprises ont fait part de leur intérêt concernant la construction du mur que veut dresser le gouvernement de Donald Trump à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Plusieurs centaines de kilomètres de béton doivent être érigés.

Ces entreprises qui lorgnent le projet de construction du mur de Trump

Ouvriers américains en pleine construction du mur en le Mexique et les Etats-Unis, à la la frontière entre les deux pays, d'un côté Sunland Park, de l'autre Ciudad Juarez. Le 9 septembre 2016 © Reuters

Ces 600 entreprises ont réagi à l'appel d'offres émis par les autorités américaines le 24 février. Il s'agit d'une première phase, encore très générale, du processus d'adjudication. Il est donc probable que bon nombre de ces sociétés se soient enregistrées afin d'être dans la course dès le départ mais sans s'engager de façon définitive.

Le projet du nouveau président des Etats-Unis est de plus en plus contesté. Des critiques ont émané de représentants de son propre parti pour ce chantier pharaonique, estimé à 21 milliards de dollars. Donald Trump a toujours affirmé qu'il ferait aussi financer la muraille par le Mexique.

"Je défends ton droit à être stupide"

"Je pense que ce mur est une perte de temps et d'argent", a commenté au Guardian Patrick Balcazar, propriétaire de San Diego Project Management, une société de construction basée à Porto Rico, qui figure parmi les 600 à avoir réagi à l'appel d'offres, tout comme une soixantaine d'autres groupes sous gestion hispano-américaine. "Sur le plan environnemental, c'est ridicule. Sur le plan économique, c'est ridicule. Mais je défends ton droit à être stupide. Si tu veux construire un mur, je vais ériger le meilleur mur que je peux et je payerai mon personnel."

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires