Ces distributeurs français qui délocalisent leurs achats en Belgique

30/08/17 à 11:35 - Mise à jour à 11:56

Source: Trends-Tendances

D'après l'hebdomadaire économique Challenges, qui a pu recueillir des témoignages de fournisseurs, le distributeur français Leclerc a implanté une centrale d'achat à Bruxelles pour échapper aux contraintes du droit commercial français et bénéficier de conditions fiscales avantageuses. Michel-Edouard Leclerc dénonce sur son blog "des accusations aussi fausses que malveillantes".

C'est une petite phrase postée la semaine dernière sur son blog par le patron de Nestlé France qui a, semble-t-il, délié les langues. "Que penser ainsi de la création de la grande centrale d'achat Eurelec Trading à Bruxelles, au travers de laquelle un distributeur français négocie, commande, fait livrer et facture depuis la Belgique des produits français à destination d'entrepôts français, de magasins français, pour des consommateurs français, tout en s'affranchissant des contraintes du droit et de la fiscalité française?", écrit Richard Girardot. Et l'industriel de poursuivre: "La manoeuvre est habile pour acheter à des prix toujours plus bas. Elle est injuste pour tous ceux qui respectent le droit et en assument le coût. Elle est indigne si elle pousse ceux qui ne peuvent pas répondre aux injonctions de baisse de prix permanente à aller s'approvisionner au moins cher, au risque d'acheter des produits issus de pratiques peu scrupuleuses."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires