Cent cinquante heures supplémentaires possibles dans le secteur des garages

16/05/17 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Belga

Syndicats et employeurs du secteur des garages sont parvenus, lundi soir, à un projet d'accord social qui rend possible la prestation, sur base volontaire, de 150 heures supplémentaires par an.

Cent cinquante heures supplémentaires possibles dans le secteur des garages

© DR

Cette possibilité d'heures supplémentaires est prévue par la loi Peeters sur le travail faisable. Le secteur des garages est l'un des premiers à en faire usage.

"La porte est ouverte pour 150 heures, mais la clé se trouve au niveau des entreprises", a toutefois indiqué Lieve De Preter, secrétaire générale de la CSC Metea.

Le secteur est très demandeur de flexibilité. "Il y a des entreprises qui sont confrontées à énormément de travail supplémentaire sur de courtes périodes, comme celles qui gèrent le changement des pneus hiver et été", a de son côté souligné la fédération sectorielle Traxio.

En savoir plus sur:

Nos partenaires