Ce que les entraîneurs de foot peuvent apprendre aux managers d'entreprise

16/04/18 à 13:43 - Mise à jour à 13:41

Nous ne pouvons pas juger des qualités managériales des entraîneurs de football sur la seule base de leurs gesticulations parfois étranges en bord de terrain, estiment trois experts en leadership. "Réagir sous le coup de l'émotion n'est pas forcément une mauvaise chose."

À l'issue d'une rencontre de football, les analystes débattent parfois plus du comportement de l'entraîneur que des performances de l'équipe. Les exemples ne manquent pas: l'attitude parfois loufoque de Ricardo Sá Pinto, l'entraîneur du Standard, récent vainqueur de la Coupe, les petits jeux psychologiques auxquels se livrent lors des interviews le coach de Manchester United, José Mourinho, ou celui d'Anderlecht, Hein Vanhaezebrouck, les exubérances de Jürgen Klopp, l'entraîneur de Liverpool, ou encore les coups de gueule de Michel Preud'homme, qui était à la tête du Club Bruges jusqu'à la saison dernière.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires