Ce qu'il faut savoir sur les entreprises les plus innovantes

17/11/10 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Trends-Tendances

Booz & Company a dévoilé son palmarès mondial et son étude annuelle sur l'innovation des entreprises. Si le groupe pharmaceutique Roche est au sommet de ce classement officiel, c'est Apple qui remporte les suffrages des professionnels. Les faits à retenir.

Ce qu'il faut savoir sur les entreprises les plus innovantes

Chute inédite des dépenses d'innovation

Pour la première fois depuis le lancement de l'étude Global Innovation 1000 de Booz & Company en 1997, les dépenses de recherche et développement (R&D) ont baissé en 2009. Crise oblige, les 1000 entreprises mondiales du panel ont consacré 503 milliards de dollars à l'innovation, soit 3,5% de moins qu'en 2008. Cela dit, ces réductions ne concernent qu'un peu plus de 50% des entreprises étudiées. Et essentiellement trois secteurs : automobile, informatique et industrie.

L'effort de R&D a été relativement préservé

Les dépenses d'innovation ont en fait baissé beaucoup moins que le chiffre d'affaires qui a chuté en moyenne de 11% en 2009. Soit près de trois fois plus. Du coup, la part des dépenses dans les recettes des sociétés - l'intensité de l'effort de R&D - augmente à la faveur de la crise, à 3,75% des ventes contre 3,46% en 2008. La hache des économies est davantage tombée sur les dépenses administratives (-5,4%) et surtout l'investissement productif (-17,5%).

L'informatique, l'électronique et la santé, rois de la R&D

L'informatique et l'électronique restent les leaders au classement des secteurs les plus dépensiers en recherche et développement malgré une baisse de 6,7% en 2009. Mais ils sont maintenant talonnés par le secteur de la santé, qui a été relativement épargné par la crise, dans lequel les dépenses ont augmenté de 1,5%

Coup de frein de l'automobile

Le secteur automobile représente à lui seul les deux tiers des 18 milliards de dollars de contraction des dépenses recherche et développement du panel. La chute du chiffre d'affaire n'explique pas tout puisque les dépenses ont baissé de 14,3% alors que les recettes n'ont reculé que de 12,5%.

Le podium mondial : Roche, Microsoft, Nokia Le géant pharmaceutique Roche arrive en tête du classement avec 9,1 milliards de dollars dépensés pour l'innovation (20% de son chiffres d'affaires). Il devance d'une très courte tête Microsoft (9 milliards ; 15,4% de ses ventes) et Nokia (8,2 milliards, 14,4%). Mais les deux premiers ont continué d'accroître leurs dépenses de R&D de plus de 10% pendant la crise alors que le n°1 des téléphones portables les a réduit de 1%. A noter que cinq entreprises du Top 10 appartiennent au secteur de la santé.

La R&D japonaise la plus touchée

Les dépenses de recherche et développement dans l'Archipel, habituellement parmi les plus élevées, ont chuté de 10,8% en 2009. Soit la plus mauvaise performance de l'année, tous pays confondus. Toyota, fleuron de l'industrie nipponne, a même perdu sa première place au classement des entreprises avec une baisse de 20% de ses dépenses. Il est quatrième en 2008 avec 7,8 milliards de dollars dépensés en R&D en 2008 (3,8% de son chiffre d'affaires).

Les pays émergents pointent le bout de leur nez

La Chine et l'Inde ne veulent plus seulement jouer le rôle d'usine du monde et cherchent à se positionner sur des produits à plus haute valeur ajoutée. Les dépenses de recherche et développement des entreprises basées dans ces pays ont bondi de 41% en 2009. Cependant, elles ne représentent que 1% du montant global du panel Global Innovation.

Dépenses d'innovation élevées ne veut pas dire meilleurs résultats

"Il n'existe aucune relation significative entre la performance financière et le montant des dépenses consacrées à l'innovation. Le plus important, c'est d'intégrer ces dépenses dans une stratégie globale cohérente.", certifie Benoît Romac, Directeur chez Booz & Company. Les entreprises qui réussissent ce pari ont des marges bénéficiaires supérieures de 22% par rapport à leurs concurrentes.

Le plus innovant n'est pas forcément celui qui dépense plus

D'après les 450 cadres dirigeants de R&D interrogés par Booz & Company, Apple est perçue comme la société la plus innovante. Or Apple n'est que 81ème au classement des entreprises les plus dépensières avec 1,3 milliard de dollars investis dans la R&D, soit seulement 3,1% de son chiffre d'affaires. Autrement dit: moins que la moyenne mondiale. Le deuxième de ce palmarès de l'innovation, selon les professionnels, est Google, seulement 44ème en termes de dépenses (2,8 milliards de dollars, soit 12% de ses ventes, tout de même). Le troisième est 3M n'est que 84ème. Toyota, Microsoft et Samsung se retrouvent toutefois dans les deux Top 10. IBM et Intel ne sont pas loin de réaliser cette performance. A noter en revanche l'absence de Roche, leader en termes de dépenses, qui n'apparait même pas dans les 20 premières entreprises les plus innovantes selon les 450 cadres interrogés.

Elodie Grangié

Nos partenaires