Carrefour: les syndicats déçus de la tournure du conseil d'entreprise

03/03/10 à 10:52 - Mise à jour à 10:52

Source: Trends-Tendances

Le conseil d'entreprise extraordinaire auprès du distributeur Carrefour poursuivait toujours son cours mercredi midi, sans réelles avancées, ont indiqué diverses sources syndicales.

Carrefour: les syndicats déçus de la tournure du conseil d'entreprise

© Belga

Les grèves chez Carrefour ont coûté 40 millions d'euros


Les différents mouvements de grève chez Carrefour, y compris la grève générale de samedi, ont coûté au distributeur
français près de 40 millions d'euros, indique mercredi l'Echo.

Mercredi, au lendemain de l'annonce du plan de restructuration, environ 40 magasins étaient fermés. Le mouvement s'est amplifié en fin de semaine avec 58 fermetures jeudi et 61 vendredi.

La concurrence reste quant à elle discrète sur une éventuelle augmentation du nombre de clients depuis le début du mouvement. Colruyt avance toutefois un chiffre d'affaires en hausse de 5 pc samedi passé.

"On est assez déçus de la réunion", a confié Manu Gonzalez, délégué CNE, lors d'une brève interruption de la réunion, peu avant 12h00. "Ce n'est pas ce que les travailleurs attendaient. On n'a pas parlé de l'avenir", a-t-il déploré.

Les syndicats, qui souhaitaient soumettre une septantaine de questions à la direction du groupe, n'ont pas encore eu l'occasion de les soumettre.

"Pour le moment, la direction a juste fait la présentation d'une partie de plan commercial (de relance du groupe). Il n'y a pas grand chose à dire. On essaie de préserver la sérénité dans le conseil d'entreprise, ce qui n'est pas évident", a expliqué de son côté Myriam Delmée, vice-présidente du Setca, en charge du secteur de la distribution.

A l'extérieur du siège social du groupe, une centaine de travailleurs et délégués de Carrefour étaient toujours présents, dans l'attente de nouvelles.

S'inscrivant dans la procédure Renault sur les licenciements collectifs, ce conseil d'entreprise extraordinaire fait suite à l'annonce mardi dernier d'un lourd plan de restructuration des activités du groupe en Belgique.

La mobilisation des travailleurs de Carrefour a par ailleurs connu mercredi un léger regain, cinq enseignes du groupe étant restées fermées, contre trois mardi. Il s'agit des magasins d'Eupen, Malmédy, Tomberg, Jette et Bruxelles les Halles, a précisé mercredi le porte-parole de Carrefour. Le magasin d'Evere a été fermé en raison de la manifestation qui se déroule en marge du conseil d'entreprise au siège central.

En savoir plus sur:

Nos partenaires