Carrefour contacterait des franchisés pour leur proposer d'autres magasins

02/03/10 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Trends-Tendances

Une semaine après l'annonce de sa restructuration et la suppression de 21 magasins en Belgique, la direction belge du groupe Carrefour serait en train de contacter des propriétaires indépendants de supermarchés franchisés pour leur proposer des magasins supplémentaires, annonce mardi la RTBF.

Carrefour contacterait des franchisés pour leur proposer d'autres magasins

© Belga

Carrefour dément toute volonté de quitter la Belgique

Le groupe Carrefour a démenti mardi, dans un communiqué, les informations selon lesquelles il envisagerait de quitter la Belgique et "aurait déjà approché des franchisés pour reprendre les magasins existants ou pour se faire livrer depuis la France".

Selon Carrefour, ces "rumeurs sont fausses et en totale contradiction avec la réalité".

Le groupe rappelle sa volonté "absolue" de rester en Belgique, où il veut pouvoir déployer ses activités "à long terme et ce, sur une base financière saine".

La RTBF annonçait mardi matin que le groupe Carrefour contactait des propriétaires indépendants de supermarchés franchisés pour leur proposer des magasins supplémentaires. D'après elle, ces magasins pourraient être ravitaillés depuis le nord de la France, plus exactement de la Région du Pas-de-Calais, depuis les entrepôts de Vendin, près de Lens, et d'Aire sur la Lys, près St-Omer et de la frontière belge.

Ces magasins franchisés pourraient être ravitaillés depuis le nord de la France, plus exactement de la Région du Pas-de-Calais, depuis les entrepôts de Vendin, près de Lens, et d'Aire sur la Lys, près St-Omer et de la frontière belge.

Plusieurs fournisseurs contactés par Carrefour auraient déjà marqué leur accord de principe de livrer la centrale française. Et la RTBF de rappeler que le contrat qui lie Carrefour à l'entreprise logistique Nott pour le dépôt de Nivelles vient à terme le 30 juin, date prévue par le groupe pour finaliser son plan de sauvetage.

Les franchises auraient reçu la garantie de garder une large gamme de produits typiquement belge, "du moins dans un premier temps".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires