Cardio3 Biosciences devient une biotech d'envergure mondiale

16/06/14 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Trends-Tendances

Double annonce ce lundi pour la PME wallonne Cardio3 Biosciences : non seulement elle procède à une augmentation de capital de 25 millions d'euros grâce à l'arrivée dans son actionnariat de Medisun, une hoding chinoise, mais en plus elle crée avec ce nouveau partenaire une Joint-Venture dont l'ambition sera à terme de commercialiser le C-Cure, son traitement contre les insuffisances cardiaques, en Asie.

Cardio3 Biosciences devient une biotech d'envergure mondiale

La suspension de la cotation de la biotech Cardio3 Biosciences ce lundi 16 juin laissait présager une annonce importante. Les observateurs n'auront pas été déçus : grâce à l'arrivée dans son capital de Medisun International Limited, une société d'investissement de Hong Kong désireuse de se doter d'un portefeuille axée sur les sciences du vivant, la PME wallonne est ainsi assurée d'être le leader mondial dans le traitement cellulaire de l'insuffisance cardiaque.

Les fonds apportés, 25 millions d'euros à 44 euros par action, ce qui représente une prime de 14% par rapport au cours actuel, permettront notamment de financer la phase III des essais cliniques menés aux Etats-Unis. Le deal précise par ailleurs que Medisun, détendeur grâce à cette opération de 8% des actions de Cardio3, pourrait injecter dans les 8 mois prochains jusqu'à 25 millions d'euros supplémentaires, "ce qui permettrait aux investisseurs de la première heure de Cardio3 de sortir s'ils le souhaitent", ajoute Christian Homsy, co-fondateur et CEO de Cardio3 Biosciences.

Parallèlement à cette augmentation de capital, la création d'une Joint-Venture sur le sol asiatique devra permettre à Cardio3 de mener les essais cliniques nécessaires pour la commercialisation du C-Cure en Chine, à Hong Kong et à Taiwan. "Même si nous n'avons pas à notre disposition des données suffisamment précises pour estimer correctement la taille du marché chinois, nous estimons notre part de marché potentielle - c'est-à-dire le nombre de patients susceptibles de pouvoir se permettre financièrement notre traitement - à environ 5% de la population chinoise. Ceci compte tenu du fait que le nombre de patients souffrant d'insuffisance cardiaque est appelé à doubler, aux Etats-Unis et en Europe, mais aussi très certainement en Chine, dans les 10 années à venir."

Christian Homsy se félicite par ailleurs de voir Medisun investir à la fois dans Cardio3 Biosciences et dans la Joint-Venture, baptisée Cardio3 Biosciences Asia Holdings : "Cela nous permet d'aligner les intérêts de toutes les parties prenantes dans toutes les parties du monde." Quant à savoir si une usine de production pourrait voir le jour en Chine, le CEO répond que "les contraintes logistiques étant réduites grâce à la congélation des cellules, tant que les autorités chinoises ne le demandent pas, nous garderons l'entièreté de la production en Belgique."

Nos partenaires