Cambio, le système de voitures partagées, fête ses dix ans

07/05/12 à 14:26 - Mise à jour à 14:26

Source: Trends-Tendances

Le système de voitures partagées Cambio a fêté ses dix ans d'existence lundi en présence du ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, de l'échevine namuroise de la Mobilité, Patricia Grandchamps, du président de l'ASBL Taxistop francophone et de l'administrateur général de la Société Régionale Wallonne des Transports (SRWT), tous deux partenaires de Cambio.

Cambio, le système de voitures partagées, fête ses dix ans

© Image Globe

Lancé en 2002 en Wallonie via un projet-pilote à Namur, puis à Bruxelles et en Flandre, Cambio met en permanence 480 voitures à disposition de 14.311 clients belges. Présent dans huit villes wallonnes, Cambio s'installera à Gembloux et Verviers en 2012.

Selon une étude récente, 75% des clients vivent en centre-ville. "C'est notre clientèle-cible. On vit mieux en ville avec le vélo, l'abonnement TEC et Cambio. Sans la paperasse, ni le coût du véhicule. 98% des clients sont satisfaits et se rendent compte qu'ils dépendent rarement de la voiture", a indiqué Frédéric Van Malleghem, directeur de Cambio.

Suite à leur affiliation, les clients ont diminué leur usage de la voiture de 46%, un tiers d'entre eux se sont abonnés à la SNCB et un quart au TEC. Une voiture Cambio remplace 13,25 voitures privées.

"Cambio, c'est une invitation à l'intermodalité: avant de penser voiture, on pense marche, vélo, transport en commun. Développer le CarSharing et mettre une voiture dans chaque gare est notre objectif. Une autre piste est l'adhésion plus large des entreprises et des administrations au système", a indiqué le ministre Henry.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires