Brussels Airport gèle des extensions mais confirme le Connector

09/07/13 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Trends-Tendances

L'aéroport de Bruxelles renonce provisoirement à augmenter la capacité du Pier A. Mais il confirme un réaménagement important, avec l'ouverture, en 2015, du Connector, et un réaménagent de la circulation des passagers vers les avions.

Brussels Airport gèle des extensions mais confirme le Connector

© IMAGEGLOBE

La croissance soft de l'aéroport de Bruxelles conduit la société Brussels Airport à reporter de 5 ans l'extension du Pier A. L'an dernier, le nombre de passager n'avait augmenté que d'un petit pourcent, à 18,971 millions, alors que Charleroi avait progressé de 10%.

La prudence invite donc la direction de l'aéroport à geler une extension de capacité. La construction aurait dû commencer en 2015 et se terminer vers 2020.

Un chiffre d'affaires en hausse Malgré cette stagnation, les comptes de l'aéroports se portent bien. Le chiffre d'affaires de The Brussel Airport Company a progressé de 400 à 418 millions d'euros entre 2011 et 2012, le bénéfice net, a légèrement reculé, de 72 à 68 millions d'euros.

D'autres investissements continueront à être réalisés. Le plus visible, pour les passagers, sera le Connector, un nouveau bâtiment où sera concentré le screening de sécurité avant d'accéder aux avions. Il s'ouvrira en 2015. Jusqu'à présent chaque Pier dispose de son propre screening. Le projet vise aussi à supprimer le tunnel qui relie le hall des départs au Pier A, peu apprécié des passagers. Le Connector sera situé sur le tarmac, entre le hall des départs et le Pier A. Il va changer complètement la circulation dans l'aéroport, en limitant les changements de niveau. Cet investissement de 71 millions d'euros permettra aussi d'accélérer les correspondances et d'améliorer la fonction de hub développée par Brussels Airlines.

Une zone de bureau au milieu de l'aéroport Parmi les autres investissements en cours, non remis en cause, figurent toujours au programme, comme le Gateway, la reconversion de l'ancien terminal construit en 1958, qui fait mauvaise figure au milieu des installations aéroportuaires. Il voisine le Pier B et est fort délabré. Une fois reconstruit et rénové, il accueillera en 2016 des bureaux, ceux de la société Deloitte, avec 2000 employés. A défaut de tirer parti d'une augmentation du nombre de passagers, l'aéroport pourra ainsi améliorer ses recettes immobilières.

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires