British Airways + Iberia = la 3e compagnie aérienne d'Europe

29/11/10 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Trends-Tendances

L'union de British Airways et Iberia donne naissance à la 3e compagnie d'Europe en termes de chiffre d'affaires (derrière Lufthansa et Air France-KLM) et à la 2e par la capitalisation boursière (derrière Lufthansa). Son nom ? International Airlines Group.

British Airways + Iberia = la 3e compagnie aérienne d'Europe

© Reuters

Les actionnaires de British Airways plébiscitent la fusion avec Iberia...

Les actionnaires de British Airways ont approuvé lundi à Londres, par 99 % des voix, la fusion de la compagnie britannique avec l'espagnole Iberia, qui doit donner naissance à un des trois premiers groupes aériens européens, a annoncé BA.

La fusion doit se faire par échange d'actions et donner environ 55 % du capital du nouvel ensemble aux actionnaires de BA, contre 45 % à ceux d'Iberia, reflétant leurs poids boursiers respectifs.

La nouvelle compagnie a été baptisée International Airlines Group (IAG), mais BA et Iberia continueront à voler sous leurs propres couleurs. Elle sera effective en janvier, après la publication de tous les documents légaux, et aura son siège social à Londres. Il s'agira de la troisième compagnie d'Europe en terme de chiffre d'affaires, derrière Lufthansa et Air France-KLM, et de la seconde par sa capitalisation boursière, derrière Lufthansa.

... Une vision partagée par les actionnaires d'Iberia, dont le président parle d'un "accord historique"

Les actionnaires d'Iberia ont approuvé à Madrid, plus tard dans la journée de lundi, la fusion de la compagnie espagnole avec British Airways, a annoncé Iberia. Cette fusion "constitue sans aucun doute un accord historique", a déclaré Antonio Vazquez, président d'Iberia, cité dans un communiqué de la compagnie.

"Il s'agit d'une opération très fructueuse pour tous parce qu'elle apportera beaucoup de valeur aux activités des deux compagnies et permettra de parvenir à d'importantes synergies", a-t-il ajouté. Le rapprochement doit en effet permettre des synergies qui devraient générer 400 millions d'euros d'économies annuelles.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires