Brink's sous scellés : les diamants de la colère

26/11/10 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Trends-Tendances

Le site de Brink's Diamond & Jewelry Belgium, à l'aéroport national, a été placé sous scellés par un huissier vendredi à 6 h du matin. La direction accuse, les administrateurs provisoires se défendent, les diamantaires s'inquiètent.

Brink's sous scellés : les diamants de la colère

© Thinkstock

Le site de Brink's Diamond & Jewelry Belgium, à l'aéroport national, a été placé sous scellés par un huissier vendredi à 6 h du matin. Depuis, le transport de diamants et de pierres précieuses entre Zaventem et Anvers est complètement à l'arrêt, a indiqué Marc Geerinck (CSC). Une information confirmée par Brink's.

Cette mise sous scellés est une conséquence de la décision du tribunal de commerce de Bruxelles qui a suspendu, jeudi, la vente de Global Services à Brink's Diamond & Jewelry Services. Dans la foulée, Annemie Turtelboom, ministre de l'Intérieur, a elle aussi suspendu la demande de licence introduite pour Brink's Diamond & Jewelry Services.

Une réunion entre syndicats et administrateurs provisoires est prévue aujourd'hui vendredi à 16 h. Les syndicats espèrent y être informés des possibilités de reprise pour Brink's Belgium. Selon Marc Geerinck, des signaux positifs seraient perceptibles, principalement de la part du candidat suédois Loomis.

La direction de Brink's envisage de saisir la justice contre la mise sous scellés

"Selon nous, ce n'est pas acceptable, nous sommes en train de préparer des actions judiciaires", a déclaré Willem-Jan Candel, directeur commercial de Brink's pour la Belgique et les Pays-Bas, après la mise sous scellés, vendredi matin, du centre de transport de Brink's Diamond à Zaventem.

"Nous trouvons remarquable que les compétences et le pouvoir pour régler cette affaire soient donnés aux administrateurs provisoires (Ndlr, Alain Zenner et Gérard Delvaux), s'est étonné Willem-Jan Candel. De cette manière, l'ensemble du secteur diamantaire, qui est tout de même important pour l'économie belge, est complètement à l'arrêt !"

Selon lui, les transports de pierres précieuses à destination de la Belgique restent bloqués dans les aéroports dans l'attente d'être déroutés vers d'autres aéroports européens. "Nous ne pouvons faire beaucoup plus. Rien ne peut ni entrer ni sortir."

"Les activités des diamantaires ne sont pas menacées par les administrateurs provisoires de Brink's !" (Zenner)

"Les activités diamantaires ne sont pas mises en péril par les administrateurs provisoires de Brink's, a affirmé vendredi midi Alain Zenner. Des modalités pratiques pour assurer le transport et l'acheminement des cargos de valeurs et de biens à l'aéroport, tant à l'arrivée qu'au départ, ont été convenues avec les acteurs aéroportuaires."

A ses yeux, "seul se pose encore un problème technique : celui de disposer des accès dont les clés physiques et informatiques ont été modifiées par Brink's Diamond & Jewelry Services et que, nonobstant l'ordonnance rendue jeudi par le tribunal de commerce, son responsable néerlandais refuse de communiquer aussi longtemps que les administrateurs provisoires ne lui permettent pas de reprendre l'activité. Les administrateurs entreprennent toutes les démarches nécessaires pour obtenir ces clefs."

De son côté, l'industrie diamantaire a fait part de son inquiétude. "Etant donné que Brink's dispose d'un monopole pour ce qui concerne le transport de diamants et de pierres précieuses, nous sommes dans une situation problématique, a affirmé Caroline Germain, responsable communications de l'Antwerp World Diamond Centre (AWDC). Nous mesurons les conséquences et examinons les scénarios possibles."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires