Brink's : Loomis-Baron prêts à investir 6 millions d'euros

12/01/11 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Source: Trends-Tendances

Après les administrateurs provisoires de Brink's Belgium, les syndicats ont rencontré mardi après-midi les seuls candidats repreneurs toujours en lice. On a appris mercredi que le duo Loomis/Baron était prêt à investir 6 millions d'euros dans la société.

Brink's : Loomis-Baron prêts à investir 6 millions d'euros

© Belga

Si la reprise de Brink's Belgium par Loomis et Ramy Baron se concrétise, elle se fera via un rachat des actifs de la société Brink's Belgium, préalablement déclarée en faillite.

Sur les 398 travailleurs que compte le transporteur de fonds, environ 300 travailleurs - dont seulement une trentaine conserverait le statut employé - seraient réengagés au sein d'une nouvelle société. En outre, les travailleurs percevraient, en compensation de la faillite, au minimum 74 % des indemnités de rupture auxquelles ils pourraient prétendre.

"Nous avons enregistré la proposition des administrateurs d'un paiement de 74 % des indemnités de rupture aux travailleurs après l'inévitable déclaration de faillite suivie par un rachat des actifs par les repreneurs, a confirmé Roger Alho (Setca-Centre). Nous avons fait une autre proposition, celle de payer le préavis légal à tous les travailleurs, soit trois mois de préavis par tranche de cinq ans d'ancienneté, et de répartir le solde des quelque 12,5 millions d'euros actuellement disponibles parmi l'ensemble des travailleurs en fonction de leur ancienneté."

Le responsable syndical Setca juge positivement la volonté du candidat repreneur de voir l'activité dans la nouvelle structure reprendre dès le 1er février et de maintenir les quatre sites de l'entreprise.

Marc Geerink (CSC), de son côté, précise que les travailleurs pourront choisir individuellement de passer sous contrat ouvrier.

Les syndicats restant opposés au chargement de statut, c'est à chaque travailleur individuellement qu'il reviendra le cas échéant de l'accepter. Des assemblées sont prévues aujourd'hui mercredi sur les quatre sites de l'entreprise pour communiquer la teneur des négociations aux travailleurs.

Brink's : Loomis-Baron prêts à investir 6 millions d'euros

Dans un communiqué, le Setca précise qu'un protocole a été négocié en ce qui concerne les conditions de réalisation des actifs, "afin de permettre le paiement des indemnités de rupture à l'ensemble du personnel dans le cadre de la résiliation de leur contrat d'emploi". En outre, indique le syndicat socialiste, Loomis et Baron se proposent de réaliser un investissement de 6 millions d'euros.

La reprise de Brink's Belgium devrait se faire via une reprises des actifs de la société préalablement déclarée en faillite. Dans ce cadre, Loomis-Baron propose de réengager environ 300 des 398 travailleurs. Une majorité des travailleurs serait repris sous le statut d'ouvrier, une trentaine sous statut d'employé.

"Le ciel commence donc à se dégager pour les travailleurs de Brink's, estime le syndicat. Nous ne pouvons effectivement pas passer à côté de la seule offre possible de garantir l'avenir de 300 travailleurs, de 300 familles." Le Setca ajoute qu'il a été demandé aux repreneurs potentiels de présenter "au plus vite" un plan industriel et le futur organigramme.

"Les négociations concernant la convention reprenant les conditions futures de travail du personnel devront aboutir pour le 31 janvier au plus tard. L'ensemble des travailleurs de la société Brink's a approuvé notre ligne de conduite."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires