Brexit - Les banques centrales s'apprêtent à une injection coordonnée de dollars en cas de Brexit

17/06/16 à 06:54 - Mise à jour à 06:54

Source: Belga

(Belga) Les banques centrales d'Europe, des Etats-Unis et du Japon ont commencé de discuter d'une action concertée d'injection de liquidités en dollars en cas de Brexit, a rapporté en une le quotidien économique Nikkei.

Brexit - Les banques centrales s'apprêtent à une injection coordonnée de dollars en cas de Brexit

Brexit - Les banques centrales s'apprêtent à une injection coordonnée de dollars en cas de Brexit © BELGA

Ne citant pas de sources, le journal explique que la BCE, la Fed et la BoJ pourrait mettre en place un mécanisme d'urgence pour approvisionner le marché en billets verts afin d'éviter un assèchement en cas de plongeon de la livre si les citoyens britanniques décidaient de la sortie de leur pays de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin. Le risque d'un Brexit enfle en raison de sondages qui vont en ce sens et les autorités craignent des remous considérables sur les marchés. De ce fait, "une accessibilité facilitée aux dollars offrirait un filet de sécurité pour contenir cette incertitude si le pire devait arriver", dit le Nikkei. La stratégie la plus probable serait d'utiliser les mécanismes de "swap" en dollars entre la Réserve fédérale et les banques centrales du Japon, du Canada et d'Europe, poursuit le journal. La Banque du Japon, qui fournit des dollars aux institutions financières une fois par semaine, examinera alors la possibilité de multiplier ce type d'opérations sur plusieurs jours consécutifs, ajoute le Nikkei. Et d'ajouter que "la BCE et la Banque d'Angleterre (BoE) discutent déjà probablement également de mesures spécifiques avec la Fed". Selon le journal, en cas de Brexit, les dirigeants du Groupe des sept pays les plus riches (G7) pourraient émettre une déclaration sur l'injection d'urgence de liquidités en dollars. "La BoJ communique et coopère étroitement avec d'autres grandes banques centrales", a déclaré jeudi le gouverneur de la BoJ, Haruhiko Kuroda, lors d'une conférence de presse suivant le comité de politique monétaire qui a décidé un statu quo. La présidente de la Fed, Janet Yellen, a quant à elle déclaré mercredi qu'un Brexit affecterait l'économie mondiale et les conditions financières dans le monde entier. (Belga)

Nos partenaires