Brexit: le gestionnaire d'Heathrow transfère ses holdings à Amsterdam

26/06/18 à 14:28 - Mise à jour à 14:27

Source: Belga

Le gestionnaire de l'aéroport londonien d'Heathrow, le groupe espagnol Ferrovial, a annoncé mardi le déménagement du siège de ses holdings internationales du Royaume-Uni vers Amsterdam en raison du Brexit.

Brexit: le gestionnaire d'Heathrow transfère ses holdings à Amsterdam

© AFP

"L'objectif est que ces holdings soient sous le parapluie de la législation communautaire" européenne, a expliqué un porte-parole à l'AFP. Ces sociétés sont au nombre de quatre: Ferrovial Aeropuertos Internacional (gestion des aéroports), Ferrovial Agroman International (construction), Cintra Global (autoroutes) et Ferrovial Services International (maintenance d'infrastructures).

"Le reste des opérations (de Ferrovial au Royaume-Uni) reste exactement identique", a-t-il souligné, en précisant que les transferts de siège étaient "en cours". Cette décision est annoncée alors que le Parlement britannique vient de donner lundi soir son feu vert à l'extension d'Heathrow qui sera doté d'une troisième piste pour un coût de 14 milliards de livres. Avec plus de 75 millions de voyageurs accueillis chaque année, l'aéroport d'Heathrow est le premier d'Europe en terme de voyageurs.

Méfiance des groupes internationaux implantés au Royaume-Uni

Il accueille actuellement plus de 80 compagnies aériennes desservant plus de 200 destinations. Au Royaume-Uni, Ferrrovial gère en outre les aéroports de Glasgow et Aberdeen, tous deux en Ecosse, ainsi que celui de Southampton, dans le sud de l'Angleterre. L'annonce de Ferrovial illustre la méfiance des grands groupes internationaux implantés au Royaume-Uni quant à l'issue des négociations sur le Brexit, notamment compte tenu des faibles progrès enregistrés par Londres.

Ils craignent qu'un divorce sans concession, avec une sortie du marché unique et de l'union douanière, complique sérieusement la conduite de leurs affaires. Plusieurs sociétés financières ont déjà prévenu depuis des mois qu'elles allaient déplacer certaines activités du Royaume-Uni vers le continent. Plus récemment, de grands noms de l'industrie ont menacé clairement de réduire les investissements voire de quitter le pays en cas d'absence d'accord sur le Brexit, à l'image du géant de l'aéronautique Airbus.

Nos partenaires