Brevets: BASF attaque le belge Umicore en justice

03/04/15 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Source: Belga

Le groupe chimique allemand BASF a intenté une action devant la justice américaine contre le groupe belge Umicore qu'il accuse de violation de brevets relatifs à une technologie en matière de batterie.

Brevets: BASF attaque le belge Umicore en justice

Umicore, à Hoboken près d'Anvers. © BELGA

BASF affirme avoir ainsi essuyé un manque à gagner potentiel d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, rapporte jeudi l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche. De son côté, Umicore nie toute violation de brevet.

L'affaire a été portée devant un tribunal de Wilmington, dans le Delaware. BASF affirme qu'il lui est désormais impossible, en raison de la violation de brevet qu'aurait commise Umicore, d'être fournisseur pour une nouvelle génération de voitures électriques qui seront commercialisées en 2016 et 2017. BASF réclame dès lors des dommages et intérêts.

Le brevet est lié à des cathodes qui seront utilisées dans les accumulateurs lithium-ion de nouvelle génération. Ceux-ci pourront stocker davantage d'énergie et donc permettre aux voitures électriques de rouler plus longtemps. BASF affirme que la technologie a été initialement développée par un institut dépendant du ministère américain de l'Energie et que le brevet lui est revenu en 2009.

Dans une réaction accordée à l'agence Belga, Umicore confirme l'existence d'une plainte de BASF déposée devant la justice américaine et devant l'United States International Trade Commission. Umicore, qui évoque une plainte pour la violation de deux brevets, parle d'accusations sans valeur et affirme vouloir se défendre avec force. Umicore indique encore respecter les droits de propriété intellectuelle d'autrui.

En savoir plus sur:

Nos partenaires