Bpost: "On peut s'attendre à des mois chauds à venir"

10/10/14 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Belga

"Avec Alexander De Croo au poste de ministre des Entreprises publiques, j'ai peur qu'on assiste à la fin de la poste telle qu'on la connaît et que bpost devienne une entreprise privée. On peut s'attendre à des mois chauds à venir", a déclaré vendredi André Blaise, responsable de la CSC-Transcom chez bpost, en réaction aux projets du nouveau gouvernement concernant le secteur postal.

Bpost: "On peut s'attendre à des mois chauds à venir"

© BELGA

"On va modifier la loi du 21 mars 1991 sur les entreprises publiques qui impose des travailleurs statutaires, on affaiblit la S.A bpost et on s'attaque au service universel. Je sais que la libéralisation du secteur postal est une réalité mais il faut comparer ce qui est comparable. Quand on évoque le rapport coûts/qualité, il faut rappeler que bpost fonctionne avec des statutaires et des contractuels. La concurrence privée travaille avec de faux indépendants et est 30% moins chère. Je redoute que le facteur 'coûts' soit uniquement pris en compte", explique M. Blaise.

André Blaise craint aussi que l'Etat vende des parts de bpost et ne soit plus l'actionnaire majoritaire de l'entreprise publique. "Il n'y a jamais de licenciements secs pour le personnel car l'Etat est l'actionnaire majoritaire. Si bpost est vendue au privé, il n'y aura plus aucune garantie. J'ai peur qu'on aille vers un désastre", ajoute le syndicaliste.

En savoir plus sur:

Nos partenaires