bpost - Les propos de Jean-Pascal Labille étaient "totalement déplacés"

30/05/16 à 00:15 - Mise à jour à 00:15

Source: Belga

(Belga) "Je ne sais pas quel était son but, mais la plus grande discrétion est de mise dans de tels dossiers", réagit dimanche soir le CEO de bpost Koen Van Gerven au sujet des révélations faites par l'ancien ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille (PS). Ce dernier avait indiqué qu'un rapprochement était en cours avec un opérateur européen, sans le nommer.

bpost - Les propos de Jean-Pascal Labille étaient "totalement déplacés"

bpost - Les propos de Jean-Pascal Labille étaient "totalement déplacés" © BELGA

Jean-Pascal Labille avait révélé vendredi sur les ondes de la RTBF qu'un rapprochement était en cours avec un opérateur européen, sans le nommer. "Dans peu de temps, la poste va perdre son statut d'entreprise publique", avait-il déclaré sur les ondes de La Première, ajoutant que c'était "une question d'heures". Selon lui, l'Etat belge devrait céder une dizaine de pour cent du capital (51,04%) qu'il détient dans bpost. Des médias évoquaient ensuite un possible mariage avec son homologue néerlandaise PostNL. Bpost n'avait pas voulu réagir jusqu'ici. Bpost a confirmé dimanche soir que des négociations étaient en cours depuis plusieurs mois avec PostNL mais qu'elles avaient pris fin sans aboutir à un accord. "Je ne sais pas quel était son but, mais la plus grande discrétion est de mise dans de tels dossiers. Ses déclarations étaient totalement déplacées, et il le sait", a déclaré le CEO à l'agence Belga. Selon Koen Van Gerven, les syndicats ne devraient pas s'inquiéter d'un accord tel que celui qui a été envisagé avec PostNL. "Il devraient s'en réjouir. Nous devons renforcer l'entreprise pour l'avenir." Il rappelle encore que toutes les conditions de travail individuelles et collectives sont garanties par la loi. Le CEO rencontrera les syndicats lundi. (Belga)

Nos partenaires