Bpost: IPO clôturée, 56 millions d'actions vendues

20/06/13 à 08:42 - Mise à jour à 08:41

Source: Trends-Tendances

Bpost a clôturé le mercredi 19 juin son offre publique initiale (IPO) lancée le 6 juin dernier. Le prix d'offre final pour l'IPO est fixé à 14,5 euros par action et le nombre total d'actions vendues par l'Actionnaire Vendeur s'élève à 56 millions.

Bpost: IPO clôturée, 56 millions d'actions vendues

© Belga

Bpost a annoncé le 5 juin dernier le lancement effectif de son entrée en bourse le 6 juin. Bpost proposait à la vente 47 millions d'actions actuellement détenues par CVC Funds, soit 23,5% de son capital. La fourchette de prix indicative avait été fixée entre 12,5 et 15 euros par action. La période d'offre se clôturait officiellement le mercredi 19 juin à 16h00.

bpost précise dans son communiqué que des 56 millions d'actions vendues au prix de 14,50 euros, il y a "9 millions d'actions résultant de l'exercice de l'Option d'Augmentation et 6,4 millions d'actions vendues dans le cadre de l'offre publique japonaise", dont la période de souscription a commencé le 20 juin et se terminera le 21 juin. Près de 20% du nombre total d'actions ont été vendues à des investisseurs particuliers en Belgique.

Le produit brut revenant à l'Actionnaire Vendeur, résultant de la vente de 56 millions d'actions, s'élève à 812 millions d'euros. La capitalisation boursière de bpost en résultant s'élève approximativement à 2,9 milliards d'euros, indique bpost, qui ajoute que la négociation des actions de bpost sur Euronext Brussels commencera le 21 juin et que les actions seront livrées le 25 juin.

Indépendamment de l'offre, approximativement 924.000 actions ont été vendues aux employés de bpost dans le cadre du plan d'achat d'actions pour le personnel, indique l'entreprise. L'Etat belge n'a pas vendu d'actions dans le cadre de l'IPO et maintient une participation de 50,01% dans bpost.

"A supposer que les actions offertes dans le cadre de l'offre publique japonaise soient intégralement placées et que l'Option de surallocation soit intégralement exercée, l'Actionnaire Vendeur maintiendra une participation de 17,34% suite à l'offre publique initiale et maintiendra une participation de 21,54% en cas de non-exercice de l'Option de surallocation", précise encore bpost.

L'administrateur délégué de bpost, Johnny Thijs, s'est déclaré "très satisfait des résultats du placement d'actions. De nombreux investisseurs, tant privés qu'institutionnels, ont souscrit à cette offre et soutiennent nos projets d'avenir. Il s'agit là d'une étape qui va marquer l'histoire de bpost".

Début d'une période de turbulences pour les postiers "Ce 21 juin marquera le début d'une période de turbulences pour les 29.000 postiers que compte bpost", a réagi la CSC alors que l'offre publique de souscription liée à l'entrée en bourse de l'entreprise s'est clôturée mercredi soir.

"Cette phase ultime de privatisation de l'entreprise, dite publique, fait peur aux travailleurs car, alors que les volumes de courrier sont en diminution constante, pour octroyer des dividendes de 6 à 8% tels que promis aux actionnaires, il est évident que 'l'outil postal' devra être particulièrement performant", a souligné André Blaise, responsable du syndicat chrétien. Or, "contrairement à Belgacom, cet 'outil postal' n'est pas composé de fibres optiques mais de milliers d'êtres humains qui ont des devoirs mais également des droits", a-t-il poursuivi en affirmant que la "CSC mettra tout en oeuvre pour que ces derniers soient préservés".

"Si des actions sociales devaient survenir, les syndicalistes, qui sont des postiers détachés au sein des syndicats, seront mis sous pression par l'administrateur délégué et ses proches collaborateurs", a encore pointé M. Blaise. "Mais il est évident que ces pressions n'influenceront pas le comportement des permanents", a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires