Bpost en "vigilance" maximum pour 2011

06/04/11 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Trends-Tendances

Bpost compte se montrer très "vigilant" en 2011, année de la libéralisation du secteur postal, dans un contexte de volumes "soumis à une pression nettement accrue". D'autant que son bénéfice net s'est nettement contracté l'an dernier.

Bpost en "vigilance" maximum pour 2011

© Belga

Les chiffres de vente de Bpost ont augmenté de 3 % en 2010 pour s'établir à 2,32 milliards d'euros. En revanche, le bénéfice net de l'entreprise postale s'est sensiblement contracté, de 290,9 millions à 209,6 millions d'euros, a-t-elle annoncé mardi. Pour 2011, année de la libéralisation du secteur postal, Johnny Thijs, CEO du groupe, préconise "une grande vigilance" dans un contexte de volumes "soumis à une pression nettement accrue".

Le recul du bénéfice net s'explique par la prise en compte d'une recette non récurrente de quelque 120 millions d'euros dans les comptes de l'exercice 2009, a souligné un porte-parole de l'entreprise. Ainsi, le bénéfice net normalisé s'est élevé à 207,5 millions d'euros, contre 163,1 millions en 2009. Quant à l'Ebit normalisé, il est passé de 240,1 millions à 319,2 millions d'euros.

Selon Bpost, qui évoque des "résultats opérationnels convaincants en 2010", l'évolution positive de ses résultats opérationnels découle notamment "de l'évolution favorable du chiffre d'affaires, sous l'effet de la reprise économique en Belgique et à l'étranger et des efforts consentis par Bpost pour développer de nouvelles sources de revenus".

La réduction des dépenses et l'absence d'une inflation reportée de 2009 ont également eu un effet positif. Ceci n'empêche pas Bpost de se montrer prudent pour 2011. Si la baisse du volume de lettres est restée limitée à moins de 1 % en 2010, Bpost a constaté des reculs plus importants pour les envois adressés ces trois derniers mois (près de 3 % en moins). Selon le groupe, ce déclin est "entièrement lié à la substitution électronique, qui se poursuit aussi dans notre pays".

"La mise en oeuvre du plan stratégique 2011-2015, qui tient compte de cette chute précipitée des volumes, revêt dès lors une importance cruciale, déclare Johnny Thijs, cité dans le communiqué. Nous veillerons à ce qu'elle se déroule dans le respect de la concertation sociale, sans licenciement sec et en octroyant un accompagnement social maximum à tous les collaborateurs concernés."

Au niveau de la qualité du service, Bpost annonce que la ponctualité des envois a augmenté, pour atteindre une moyenne de 95,3 % d'envois distribués à temps, ce qui lui permet de dépasser l'objectif de son contrat de gestion (95 %). Le temps d'attente moyen dans les bureaux de poste s'est également amélioré et permet, pour la première fois, de dépasser l'objectif de 80 % de clients servis dans les cinq minutes (81 %).

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires