Bpost en grève : pas de courrier le 11 février ?

28/01/11 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Trends-Tendances

Les syndicats de Bpost ont dénoncé "une mascarade de concertation" à propos du nouveau plan stratégique de Bpost, "destiné à remplir davantage les poches des actionnaires". En front commun, ils ont appelé à une grève générale le 11 février.

Bpost en grève : pas de courrier le 11 février ?

Les syndicats de Bpost comptent appeler en front commun à une grève générale le vendredi 11 février afin de protester, entre autres, contre le plan stratégique 2011-2015, a-t-on appris jeudi au terme d'une réunion de la commission paritaire suivie d'une entrevue entre syndicats.

Rétroactes.

Lundi, Bpost dévoile une partie de son plan stratégique, qui prévoit une "révision en profondeur" de l'organisation logistique de l'entreprise. Cette évolution sensible passera notamment par la transformation des cinq centres de tri actuels (Bruxelles, Charleroi, Liège, Anvers et Gand) en centres de courrier industriels (Industrial Mail Centres, IMC) dont les activités seront "fortement étendues".

Concrètement, traduisent les syndicats, le courrier sera déjà trié lorsqu'il arrivera dans les bureaux de distribution, privant les facteurs d'une partie importante de leur tâche quotidienne. On exigera en outre de ces derniers davantage de flexibilité et de productivité. La CSC et la CGSP réagissent dans la foulée, le syndicat socialiste appelant à une action nationale.

Mardi, plusieurs débrayages sont observés à Anvers et Bruxelles, notamment.

Jeudi matin, alors qu'est prévue une réunion de la commission paritaire, des arrêts de travail - complets ou partiels - sont à nouveau constatés à Liège, dans la province du Luxembourg, à Charleroi, à Bruxelles et dans le Brabant flamand. Dans le courant de la matinée, la CSC annonce qu'elle a claqué la porte des discussions, dénonçant "une mascarade de concertation" à propos d'un plan stratégique "destiné à remplir davantage les poches des actionnaires".

Quelques heures plus tard, la CGSP exprime à son tour un avis négatif sur le plan et annonce des actions "dans le courant du mois de février". A l'issue d'une rencontre entre les syndicats jeudi après-midi, la date du 11 février est finalement arrêtée.

Jeudi après-midi, la direction de Bpost "déplore la décision et l'avis négatif des organisations syndicales, en commission paritaire, et leur appel à une grève le 11 février. Nous espérons que les discussions sur l'organisation future de nos activités mail puissent reprendre le plus vite possible."

Ladite direction se dit "consciente des inquiétudes des membres du personnel. L'entreprise leur assure qu'elle mettra tout en oeuvre pour les accompagner et les soutenir le mieux possible dans ces changements nécessaires afin de faire face aux réductions de volumes inévitables. Ces changements seront mis en oeuvre de façon graduelle et de manière socialement responsable."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires