Bosch mise sur les objets connectés pour élargir son activité

06/02/14 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Trends-Tendances

Le groupe industriel allemand Bosch a expliqué jeudi miser de plus en plus sur le développement d'objets et de systèmes connectés pour élargir son champ d'activité.

Bosch mise sur les objets connectés pour élargir son activité

"Préparer Bosch à un monde connecté est l'une de mes plus importantes orientations stratégiques", a déclaré son patron Volkmar Denner, lors d'une conférence à Berlin. D'après le cabinet d'études Gartner, plus de 30 milliards d'objets seront connectés à d'autres d'ici 2020. Qu'il s'agisse de voiture automatisée, de maison dite "intelligente", de gestion rationalisée des réseaux d'énergie ou de production industrielle, Bosch cherche à devenir un maillon de la chaîne.

"Pour cela, nous sommes très bien préparés parce que nous sommes l'un des plus importants producteurs de capteurs", permettant de fournir des données aux commandes électroniques, a souligné M. Denner. Bosch a démarré en novembre une expérience pilote de "ville connectée" à Monaco. En matière de logiciels, autre champ majeur de la connexion des appareils entre eux, le groupe a opté pour le partenariat, en formant une plateforme logicielle libre avec Cisco, ABB et LG.

Plus qu'un repositionnement complet de l'entreprise, le patron de Bosch, société toujours familiale, présente plutôt cela comme "un élargissement très intéressant du spectre (d'activité)". Il n'a pas voulu s'avancer sur la part que cela pourrait prendre à l'avenir dans le chiffre d'affaires du groupe.

Parallèlement, Bosch continue son désengagement du photovoltaïque, source de lourdes pertes alors que la concurrence asiatique est féroce. C'est d'ailleurs à un consortium de sociétés asiatiques que Bosch a cédé sa filiale Aleo solar, un fabricant de cellules solaires.

Nos partenaires