Bombardier veut encore supprimer 7.500 emplois, "grande incertitude" en Belgique

21/10/16 à 14:03 - Mise à jour à 14:02

Source: Belga

Le constructeur canadien Bombardier va au cours des deux prochaines années supprimer 7.500 emplois à travers le monde, soit 10% de sa main d'oeuvre, a-t-il annoncé vendredi.

Bombardier veut encore supprimer 7.500 emplois, "grande incertitude" en Belgique

L'usine Alstom-Bombardier de Bruges. © Belga

L'entreprise avait déjà annoncé la suppression de 7.000 jobs en février dernier.

On ignore encore où les emplois seront supprimés. Bombardier emploie quelque 500 personnes à Bruges.

Bombardier Belgique ne peut d'ailleurs pas encore dire si le site brugeois sera affecté par la nouvelle restructuration. "Il n'y a encore aucune certitude", dit Mieke Delariviere, porte-parole. "On saura dans les prochaines semaines quels sites seront touchés." "La dernière restructuration concernait uniquement les employés de production. Cette fois, il s'agirait d'une restructuration moins ciblée."

"Grande incertitude chez le personnel brugeois"

Cette annonce provoque une grande incertitude chez le personnel brugeois, rapporte Luc Logghe de l'ACV Metea (CSC).

"Un conseil d'entreprise est en cours. Mais je crains que la désillusion au sein du personnel soit très importante", explique le représentant syndical. "Je crains des actions, peut-être que les travailleurs se croiseront les bras cet après-midi."

Après la première annonce de restructuration en février, "Quelque 80 personnes avaient dit être d'accord pour quitter l'entreprise sur base volontaire, mais tous ne sont pas encore partis. A côté de cela, il y a eu une quinzaine de licenciements."

"Avec les M7 (voitures à double étage pour la SNCB), nous pouvons compter sur une importante commande", explique Luc Logghe. "Mais elle ne garantit de l'emploi que pour 65% du personnel. Il est donc très important que l'on reçoive encore d'autres commandes."

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires