"Bombardier songe à se défaire de ses activités ferroviaires"

10/04/15 à 17:42 - Mise à jour à 17:42

Source: Belga

Bombardier, le fabricant canadien d'avions et de trains, envisagerait de se séparer de sa branche ferroviaire via une vente ou une introduction en bourse. C'est ce qu'ont indiqué à l'agence de presse Reuters des initiés proches de l'entreprise. Bombardier a un site de production de matériel roulant à Bruges, qui emploie plus de 750 personnes.

"Bombardier songe à se défaire de ses activités ferroviaires"

L'usine Alstom-Bombardier de Bruges. © Belga

La branche transport de Bombardier fabrique entre autres des métros, des trams, des trains à grande vitesse, ou encore des équipements de conduite et de contrôle. Près de 40.000 personnes travaillent dans cette division de la société. Sa valeur serait estimée à 5 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros). Des entretiens auraient déjà eu lieu avec les banques à propos d'une cession, selon ces sources.

Via la vente de sa branche transport, Bombardier pourrait davantage se concentrer sur ses activités aéronautiques. La société a en effet été confrontée à des retards et des dépassements de coûts dans ce secteur. Ces problèmes ont occasionné une perte pour la société l'année dernière, la première en près de dix ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires