Boeing va supprimer environ 4.000 emplois pour devenir plus "compétitif"

30/03/16 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

Source: Belga

Le constructeur aéronautique américain Boeing a annoncé vouloir supprimer environ 4.000 postes de travail afin de réduire ses coûts et ainsi faire face à la concurrence avec son rival européen Airbus.

Boeing va supprimer environ 4.000 emplois pour devenir plus "compétitif"

© Reuters

Les emplois disparaîtront dans le segment de l'aviation commerciale commerciaux. Aucun licenciement sec n'est prévu, quelque 1.600 travailleurs désirant quitter l'entreprise volontairement. Le reste de la réorganisation se fera par le non remplacement de postes vacants.

Boeing compte également revoir sa structure managériale au sein de la division commerciale afin de mieux répondre au marché. Le groupe prévoit encore d'autres manières de réduire les coûts, notamment en renégociant des contrats auprès de fournisseurs ou en réalisant des coupes dans les voyages d'affaires.

"Notre division Boeing Aviation Commerciale poursuit son plan annoncé le mois dernier consistant à réaliser des changements fondamentaux pour être plus compétitif à long terme, financer sa croissance et fonctionner comme une entreprise saine", indique le groupe dans un communiqué.

Boeing avait annoncé qu'il allait réduire les effectifs dans cette division, mais sans les chiffrer.

La division Boeing Aviation Commerciale employait fin février 82.310 personnes pour un total groupe de 159.250 employés.

Fin janvier, l'avionneur Boeing avait annoncé pour 2016 une baisse des livraisons d'avions civils, la première depuis 2010.

Boeing prévoit de ne livrer qu'entre 740 et 745 appareils en 2016, soit jusqu'à 22 avions en moins comparé à 2015 (762), qui fut une année record. Hormis un coup d'arrêt en 2010, le constructeur aéronautique avait connu jusqu'ici une croissance continue de ses livraisons.

Cette baisse de cadence est due à différents facteurs dont la division par deux de la production du 747-8 et la diminution à sept appareils par mois du B777, contre 8,33 précédemment. Les experts s'attendaient à une baisse de la production du B777 en raison de la transition annoncée avec son successeur, le B777X, prévu à l'horizon 2020.

Le grand rival européen Airbus prévoit, lui, de livrer plus de 650 appareils en 2016, soit au moins 15 de plus comparé à 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires