Blokker: 6 magasins sauvés par rapport au plan initial

30/06/17 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Belga

Six magasins Blokker belges ont été sauvés par rapport au plan initial qui prévoyait la fermeture de 69 magasins, souligne dans un communiqué le syndicat Setca. Il s'agit des magasins de Herstal, Evergem, Renaix, Poperinge, Diest (centre), et Waregem.

Blokker: 6 magasins sauvés par rapport au plan initial

© Belga

Deux sessions d'information ont été organisées pour les travailleurs francophones d'une part et leurs collègues néerlandophones d'autre part. Sur 715 travailleurs présents, 515 ont accepté l'accord de principe sur le plan social.

Le plan social prévoit en plus du cadre légal des primes de départ et une prime de fermeture calculée en fonction de l'ancienneté. Une cellule pour l'emploi sera mise en place avec une offre d'outplacement.

"Nous regrettons fortement de ne pas avoir pu sortir plus de magasins de la liste initiale afin de sauver plus d'emplois. Nous espérons vraiment que la direction de Blokker va, comme annoncé, redynamiser son concept afin de pouvoir revenir à l'équilibre pour le personnel dans le futur", souligne le Setca dans son communiqué.

Plan social approuvé

Les partenaires sociaux de Blokker sont en effet parvenus à un accord de principe concernant la fermeture de 63 magasins, la perte de 279 emplois et le plan social, à la suite de la phase d'information et de consultation dans le cadre de la restructuration de la société, a indiqué Blokker dans un communiqué.

Le personnel a pris connaissance et a accepté les plans jeudi. Ceux-ci seront approuvés le 6 juillet prochain par le conseil d'administration de Blokker et les syndicats au travers d'une convention collective de travail, explique Blokker.

Les fermetures des magasins seront dispersées dans le temps entre le mois de juillet et la fin de l'année 2017.

"Pour diminuer au maximum le nombre de licenciements, le départ volontaire sera encouragé et un 'comité d'accompagnement des mutations entre magasins' sera mis en place pour permettre aux personnes touchées par la restructuration de les remplacer par des départs volontaires. De même, le plan social stimulera l'interruption de carrière des 55 ans et plus, entre autres, sous la forme de primes pour le crédit-temps et la possibilité d'une prépension à partir de 56 ans", indique encore la société néerlandaise.

Nos partenaires