Bientôt une Smart à 4 portes

08/09/14 à 11:30 - Mise à jour à 14:22

Source: Trends-Tendances

Annette Winkler, patronne de la marque Smart, connait bien Bruxelles. Elle y a travaillé pendant 6 ans, à la direction de Daimler Belgique et Luxembourg, jusqu'en 2005. " J'y ai acheté ma première Smart " a-t-elle expliqué, de passage dans la capitale belge, place Flagey, où la nouvelle génération de la Smart était présentée au grand public du 5 au 7 septembre. " Je l'utilisais pour aller au centre-ville, et la possède toujours. "

Bientôt une Smart à 4 portes

© Robert van Apeldoorn

La mission d'Annette Winkler est de transformer la Smart nouvelle en réussite. Le modèle a coûté cher au groupe Daimler, qui espérait, à son lancement en 1998, en vendre 200.000 par an, et n'a guère dépassé les 100.000 (98.000 en 2013).

"La voiture a toutefois rapporté de l'argent à partir de 2007" précise Annette Winckler, après restructuration de la marque. Le modèle nouveau, qui se décline en deux et quatre portes (fortwo et forfour), devrait revenir moins cher à produire : la base est partagée avec la nouvelle Renault Twingo. "Nous espérons aussi vendre davantage de Smart" continue Annette Winkler. A la fois en raison de l'intérêt accentué pour des très petit véhicules, plus pratiques en ville, et par l'apport du modèle quatre portes, qui pourrait intéresser le marché de la voiture de société en Belgique.

L'argument de vente majeur reste toujours la taille très courte, inchangée : 2,69 mètres pour la fortwo. Plus un rayon de braquage réduit de quasi deux mètres, à 6,95 mètres, et 10 cm de plus en largeur.

Le prix reste élevé même s'il ne change guère (à partir de 11.132 euros). "On m'a dit plusieurs fois que pour ce tarif, on pouvait avoir une voiture à quatre portes, mais faire une voiture si courte, de 2,69 mètres, c'est un exploit, ça coûte. Ajouter 30 centimètres aurait été moins cher."

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires