BHP Billiton scinde ses activités pour économiser 3,5 milliards de dollars

19/08/14 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Trends-Tendances

Le géant minier BHP Billiton a annoncé mardi son intention de scinder ses activités pour se concentrer sur le minerai de fer et le cuivre et dégager 3,5 milliards de dollars de gains de productivité supplémentaires.

BHP Billiton scinde ses activités pour économiser 3,5 milliards de dollars

© Reuters

Lancé dans une chasse aux coûts opérationnels après de dispendieux investissements dans un contexte de baisse des cours des métaux, le groupe anglo-australien a fait cette annonce à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Il a fait état d'un bénéfice en hausse de 23,2%, à 13,83 milliards de dollars, sur l'exercice 2013-2014, grâce aux mesures d'économie et d'amélioration de la productivité déjà engagés.

Il s'agit de la première hausse du bénéfice net d'une année sur l'autre depuis 2011. Le résultat est par ailleurs supérieur aux attentes du marché, qui tablait en moyenne sur 13,6 milliards de dollars. Pour maintenir cette tendance vertueuse, BHP Billiton va créer "une entreprise indépendante mondiale dans les métaux et l'extraction minière par le biais d'une scission" devant être bouclée avant la fin 2015.

"BHP Billiton se mue en une entreprise plus productive et à la structure plus simple, et le projet de scission annoncé aujourd'hui est un grand pas dans cette direction", a souligné le patron du groupe, Andrew Mackenzie.
Baptisée NewCo, la nouvelle entité sera resserrée autour d'une "sélection d'actifs de haute qualité" dans l'aluminium, le charbon, le manganèse, le nickel et l'argent.

Le groupe BHP Billiton se concentrera de son côté sur ses gisements de minerai de fer, de cuivre, de charbon, de pétrole et de potasse "aux volumes et à la durée de vie exceptionnels". "En simplifiant notre portefeuille, nous visons au moins 3,5 milliards de dollars de gains de productivité supplémentaires avant la fin de l'exercice fiscal 2017", soit en juin de cette année-là, a-t-il précisé dans son rapport intermédiaire.

Le groupe affirme avoir réalisé au cours des 12 mois sous revue des économies de 2,9 milliards de dollars, soit 1,1 milliard de plus que prévu, portant le total des gains de productivité réalisés à 6,6 milliards en deux ans.

Nos partenaires