Bernard Tapie veut investir 200 millions en Wallonie

07/10/11 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Trends-Tendances

Bernard Tapie serait prêt à créer une compagnie de jets à Liège, moyennant quelque 200 millions d'euros d'investissement. Du côté des autorités wallonnes, on temporise.

Bernard Tapie veut investir 200 millions en Wallonie

© Reuters

Le sulfureux Bernard Tapie a l'intention d'investir quelque 200 millions d'euros en région liégeoise dans un projet lié à l'aviation, a-t-il déclaré vendredi à Paris, en marge d'une conférence de presse destinée à des journalistes belges, à trois semaines de sa participation à la pièce Les Montagnes russes au Théâtre Saint-Michel, à Bruxelles.

"C'est un dossier qui touche l'aviation en Wallonie, plus précisément à Liège, a précisé l'ancien président du club de football de l'Olympique de Marseille. Ça m'intéresse car la situation de la Belgique par rapport à l'Europe est incomparable. Il y a 200 millions d'euros prêts à être dépensés." L'homme d'affaires français devrait créer une compagnie de jets, a indiqué une source à l'agence Belga.

"J'ai créé une filiale très importante de Bernard Tapie Holding en Belgique avec mon fils, et nous avons plusieurs projets de grande envergure dans ce pays", a-t-il confié aux journalistes belges présents, tout en balayant l'idée d'un rachat du Standard de Liège.

Du côté du ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, on confirme avoir entendu parler de ces chiffres, tout en tempérant : "C'est une rumeur qui circule depuis deux mois, a commenté la porte-parole du ministre. Bernard Tapie est à la recherche d'opportunités d'investissements en Wallonie. Nous serons à l'écoute lorsqu'il aura un projet à présenter, mais pour l'instant, il n'y a eu aucune rencontre officielle et il n'y en a aucune prévue à l'agenda."

Le 11 juillet 2008, un tribunal arbitral français, chargé de solder le litige opposant, depuis 13 ans, Bernard Tapie et le Consortium de réalisation (CDR) gérant le passif du Crédit Lyonnais, dans l'affaire de la vente de la société Adidas, avait condamné le Crédit Lyonnais à verser 285 millions d'euros à l'homme d'affaires.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires