Bellot: "Je n'ai pas de bazooka pour dire à Bruxelles et à la Flandre qu'elles agissent mal"

28/03/17 à 11:01 - Mise à jour à 11:01
Du Trends-Tendances du 23/03/17

Près d'un an après son arrivée, le ministre fédéral de la Mobilité cherche à rétablir les relations (jusque-là chaotiques) entre les Régions et le fédéral sur des dossiers aussi épineux que celui du ferroviaire, du RER, ou de la question des survols de Bruxelles. "Ce sera le succès de tout le monde ou l'échec de tous", nous explique-t-il.

En tant qu'ingénieur, François Bellot a appris à gérer des dossiers compliqués. Il a également été formé à les affronter à la prestigieuse Ena (l'Ecole nationale d'administration) française, d'où sortent les hauts fonctionnaires de l'Hexagone. Cette formation l'a mené à faire un stage au service de recherche de la SNCF, sur le thème du TGV en Europe. "L'Ena donne une structure mentale pour les problèmes complexes", explique-t-il. Et, en la matière, François Bellot est servi...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires