Belgocontrol s'enfonce dans le rouge : "C'est une catastrophe !"

23/06/10 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Trends-Tendances

25 millions d'euros, soit 10 % du chiffre d'affaires : telle est la perte que devrait enregistrer Belgocontrol, en charge de la sécurité du trafic aérien en Belgique, cette année. "C'est une catastrophe car ce montant représente environ 10 % de notre chiffre d'affaires !", a déclaré son patron.

Belgocontrol s'enfonce dans le rouge : "C'est une catastrophe !"

© Belga

Belgocontrol, l'entreprise autonome qui s'occupe de la sécurité du trafic aérien en Belgique, se dirige cette année vers une perte de 20 millions à 25 millions d'euros, a précisé mercredi Jean-Claude Tintin, son administrateur délégué, lors de la présentation du rapport annuel.

"C'est une catastrophe car ce montant représente environ 10 % de notre chiffre d'affaires !, a-t-il déploré. Le monde politique a la responsabilité d'assurer le financement de notre société qui offre un service public." En 2009, Belgocontrol avait déjà enregistré une perte de 4,9 millions d'euros, la première de son histoire.

Pour expliquer ces pertes, Jean-Claude Tintin a notamment souligné la baisse du trafic aérien. A Bruxelles, par exemple, les mouvements aériens baissent depuis 25 mois déjà. Les tarifs pour Bruxelles n'ont plus été adaptés depuis 2003 et Belgocontrol doit fournir une série de services gratuits aux aéroports régionaux. A ce jour, ces problèmes n'ont pas été résolus. Le trafic continue de baisser en Europe et le volcan islandais a aussi causé des pertes pour l'opérateur : "Le volcan nous a coûté 3 millions d'euros."

Jean-Claude Tintin a appelé le prochain gouvernement à conclure un nouveau contrat de gestion avec Belgocontrol. Il espère aussi que l'entreprise pourra couvrir un espace aérien élargi et obtenir de nouveaux moyens via la formation de contrôleurs aériens étrangers. Les coûts devraient baisser grâce au nouveau centre de trafic aérien Canac 2.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires