Belgocontrol : la direction défend l'honneur de son patron

22/03/10 à 10:08 - Mise à jour à 10:07

Source: Trends-Tendances

L'audit présenté jeudi dernier (dans une version raccourcie) à Jean-Claude Tintin, patron de Belgocontrol, s'avère des plus critiques à l'égard de la gestion du contrôleur aérien. Dans un communiqué long et argumenté, la direction défend son leader, son bilan... et contre-attaque.

Belgocontrol : la direction défend l'honneur de son patron

© Belga

La direction de Belgocontrol a rejeté les conclusions de l'audit réalisé à la demande d'Etienne Schouppe, secrétaire d'Etat à la Mobilité, concernant le fonctionnement du centre de gestion du trafic aérien. "Ne diffuser, dans un audit, que certains aspects négatifs, de façon subjective et incomplète, sans mentionner les réalisations et les atouts pour l'avenir ne contribue pas à aider Belgocontrol pour son positionnement future !", a déploré Belgocontrol dans un long communiqué de trois pages.

L'audit, qui a été présenté jeudi dans une version raccourcie à Jean-Claude Tintin, patron de Belgocontrol, est, selon La Libre Belgique, critique à l'égard de la direction. Cette entreprise publique autonome est blâmée pour sa mauvaise gouvernance et son absence de vision stratégique. Sans oublier les problèmes en matière de finances, d'absentéisme du personnel et de productivité.

La direction souligne de son côté que Jean-Claude Tintin a transformé Belgocontrol en une entreprise moderne "en favorisant le développement d'une nouvelle culture d'entreprise, en lançant un programme d'investissements ambitieux mais réaliste sans lequel Belgocontrol n'aurait aujourd'hui plus aucune perspective de développement".

Pour la direction, les problèmes financiers sont la conséquence que "la législation empêche Belgocontrol de facturer correctement l'ensemble de ses prestations, ce qui engendrera un trou de 35 millions d'euros en 2010 si rien ne change".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires