Belgocontrol est définitivement quitte des pertes du passé

18/05/18 à 14:54 - Mise à jour à 22/05/18 à 12:05

Source: Belga

Au cours de ces quatre dernières années, Belgocontrol a complétement épongé les pertes héritées du passé grâce à une politique financière adaptée, se félicite vendredi l'organisme indépendant chargé du contrôle de l'espace aérien en Belgique.

Belgocontrol est définitivement quitte des pertes du passé

© Belga

D'après son rapport annuel 2017, il a en outre réalisé un bénéfice de 22,5 millions d'euros. L'entreprise, à nouveau "saine" selon ses dirigeants, devrait employer près de 900 personnes à la fin de l'année.

Belgocontrol avait accumulé les pertes durant la période 2009-2013 car il n'était pas entièrement rémunéré pour les services qu'il fournissait aux aéroports, surtout les infrastructures régionales. Une nouvelle approche suivie depuis 2014 lui a toutefois permis d'obtenir de meilleurs résultats financiers et opérationnels et d'éponger définitivement presque 60 millions d'euros de pertes.

Le bénéfice de 22,5 millions d'euros est, lui, inférieur à celui de 2016 (26,4 millions d'euros) mais s'explique entre autres par des coûts de personnel plus élevés. Après des années de réduction en la matière, de nouveaux collaborateurs rejoignent régulièrement l'entreprise depuis 2015. À la fin de l'année 2017, il y avait ainsi 845 employés et son administrateur délégué Johan Decuyper prévoit d'atteindre le cap des 900 cette année.

La différence de bénéfice est également due aux nombreux investissements effectués l'année dernière. Sur les 97 millions d'euros prévus pour cela entre 2014 et 2019, 20,2 millions d'euros ont en effet été dépensés en 2017, justifie l'organisme.

Les contrôleurs aériens ont géré au total 1.075.535 mouvements l'an dernier (+3,3%), tant des survols que des vols depuis et vers les cinq aéroports (Zaventem, Charleroi, Anvers, Liège et Ostende).

Nos partenaires