Belgacom: le successeur de Bellens pourrait toucher 1,3 million bruts par an

05/12/13 à 07:26 - Mise à jour à 07:26

Source: Trends-Tendances

Le comité de rémunération interne à Belgacom se serait accordé sur le montant d'1,3 million d'euros bruts par an pour son CEO ainsi que sur une indemnité de départ d'un an de rémunération maximum, affirme La Libre ce jeudi. Des informations non confirmées par Jean-Pascal Labille, ministre des Entreprises publiques (PS).

Belgacom: le successeur de Bellens pourrait toucher 1,3 million bruts par an

© BELGA

Le précédent administrateur-délégué de Belgacom, Didier Bellens, gagnait lui 2,4 millions d'euros par an avant d'être révoqué par le gouvernement pour manquement grave durant le mois de novembre.

D'après La Libre, il ressort des travaux du comité de rémunération que les stock-options seront désormais interdits pour le futur CEO. Celles-ci représentaient pourtant une part non-négligeable des sommes nettes que touchait Didier Bellens. La convention qui unira le futur CEO avec la société cotée au Bel20 prévoira une clause de 'clawback', c'est-à-dire une disposition qui permet à l'État de retenir les indemnités de départ en cas de "faute" ou de gestion catastrophique, écrit encore le quotidien.

Avec une telle rémunération, le futur administrateur-délégué gagnerait alors plus sur le papier que les top managers de Belgacom directement sous ses ordres. Toutefois, ces mêmes très hauts cadres bénéficient, eux, de stock-options qui gonflent leur salaire.

Du côté du cabinet de Jean-Pascal Labille, on explique que le ministre a rencontré le président du CA de Belgacom Stefaan De Clerck mercredi mais que celui-ci n'a pas proposé de chiffre sur le 'salaire' du futur CEO.

En savoir plus sur:

Nos partenaires