Belfius voit son bénéfice net augmenter au terme d'une année 2013 "réussie"

13/03/14 à 10:20 - Mise à jour à 10:20

Source: Trends-Tendances

Belfius Banque et Assurances a annoncé jeudi avoir réalisé un bénéfice net consolidé de 445 millions d'euros, en hausse de 5,7% par rapport aux 421 millions d'euros engrangés en 2012. Le bancassureur, propriété de l'État belge, évoque une année 2013 "réussie".

Belfius voit son bénéfice net augmenter au terme d'une année 2013 "réussie"

© Belga

Dans le détail, le résultat net issu des activités commerciales augmente de 63,9%, à 508 millions d'euros, dont 400 millions d'euros récurrents. Le périmètre "Legacy", qui comprend entre autres un portefeuille obligataire et l'exposition à Dexia, apporte pour sa part une contribution négative de 63 millions d'euros en 2013. Belfius explique cet impact essentiellement par des coûts de financement élevés.

Les fonds propres totaux de Belfius ont été multipliés par deux, passant de 3,3 milliards d'euros fin 2011 à 6,6 milliards d'euros fin 2013.

La banque a encore souligné avoir investi quelque 10 milliards d'euros exclusivement dans l'économie du pays via l'octroi de crédits aux particuliers, PME et autorités locales. "Il n'y a pas de credit crunch", a assuré le président de Belfius, Jos Clijsters.

Quant au CEO, Marc Raisière, il se veut optimiste en ce qui concerne l'avenir. Il a ainsi défini les objectifs 2016 de la banque : un bénéfice annuel de plus de 500 millions d'euros, un taux de satisfaction clients de 95% (aujourd'hui celui-ci est compris entre 82 à 93%) et l'octroi de 10 milliards d'euros de crédits à l'économie du pays.

"Dexia ne représente plus un risque pour Belfius"

Mais surtout, en présentant les résultats annuels de Belfius, le nouveau président de la banque détenue à 100% par l'Etat a été clair : "nous sommes arrivés au moment où nous pouvons tourner la page et envisager l'avenir avec confiance. Dexia n'est plus un risque pour Belfius".

Depuis octobre 2011, l'exposition de l'ancienne Dexia Banque Belgique, désormais Belfius, à son ancienne maison-mère Dexia a diminué de 76%, passant de 56 milliards d'euros -dont une part non sécurisée- à 13,5 milliards d'euros fin 2013. L'entièreté de cette exposition est désormais sécurisée puisqu'elle fait l'objet d'une garantie des Etats belge et français. Selon Marc Raisière, l'exposition à Dexia sera même nulle dès la fin du premier trimestre 2015.

La politique de réduction des risques menée depuis deux ans permet aux dirigeants de Belfius d'afficher leur sérénité par rapport à l'avenir du groupe et notamment face aux tests de résistance et à l'examen de la qualité des actifs des banques que la Banque centrale européenne et l'Autorité bancaire européenne prévoient de réaliser dans les prochains mois. Au total, 124 banques de 22 pays européens sont concernées. Pour la Belgique, la liste de la BCE comporte six banques: AXA Bank Europe, Belfius Banque, Dexia, Investar (Holding d'Argenta banque et assurance), KBC et The Bank of New York Mellon. "Nous voyons arriver cet examen de la qualité des actifs avec sérénité", a résumé Jos Clijsters.

En savoir plus sur:

Nos partenaires