Bayer prêt à améliorer son offre sur Monsanto

06/09/16 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Belga

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer s'est dit prêt à améliorer son offre sur son concurrent américain Monsanto à condition que celle-ci soit acceptée dans des termes amicaux.

Dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi, le groupe allemand a indiqué qu'il considérait porter son offre à 127,50 dollars par action au lieu de 125 dollars précédemment. Cela porterait la valeur totale de la transaction à près de 66 milliards de dollars, dette comprise. Monsanto a confirmé dans un communiqué publié mardi matin avoir reçu l'offre améliorée de Bayer, et que les pourparlers se poursuivent. Le groupe américain a expliqué toutefois qu'il évaluait cette offre ainsi que d'autres "propositions" et "stratégies alternatives", précisant qu'il n'y avait pas de garantie qu'une transaction aurait bien lieu, ni en quels termes. La précédente offre de Bayer avait été rejetée à la mi-juillet par le groupe américain qui avait estimée qu'elle était "financièrement inadéquate et insuffisante". Monsanto s'était toutefois affirmé prêt à poursuivre les discussions.

En suggérant une offre améliorée, Bayer indique également qu'il n'a pas l'intention de se saisir de Monsanto contre le gré de celui-ci. Le quotidien allemand Handelsblatt avait pourtant indiqué à la mi-août que Bayer considérait une offre inamicale face aux réticences de Monsanto. Un rapprochement avec Monsanto apporterait à Bayer l'expérience du groupe américain dans les semences génétiquement modifiées et renforcerait sa présence dans les pesticides. Monsanto de son côté, qui avait échoué dans ses tentatives de rapprochement avec le suisse Syngenta il y a un an, convoiterait pour sa part les activités d'un autre groupe allemand, BASF, dans la chimie, avait affirmé l'agence Bloomberg News. Mais BASF pourrait également jouer le rôle de "chevalier blanc" pour aider le groupe américain face aux visées de Bayer, avait-on indiqué de même source à la mi-juillet.

En savoir plus sur:

Nos partenaires