Bataille familiale pour la tête du crocodile Lacoste

27/09/12 à 19:57 - Mise à jour à 19:57

Source: Trends-Tendances

La présidence du conseil d'administration du groupe Lacoste tourne à la guerre familiale, l'ex-président Michel Lacoste étant décidé à contester devant les tribunaux la nomination lundi de sa fille Sophie Lacoste-Dournel pour lui succéder à la tête de la marque au crocodile.

Bataille familiale pour la tête du crocodile Lacoste

© Reuters

Cette nomination est "irrégulière" car elle a été faite "par un conseil d'administration irrégulier", a déclaré au Monde Michel Lacoste, qui va "contester juridiquement" la nomination de sa fille, indique le journal. Michel Lacoste, 69 ans, affirme que son mandat d'administrateur n'a pas été renouvelé et qu'il a été remplacé par Loïc Armand, président de L'Oréal France, pour faire pencher la balance. Il entend contester cette décision, ainsi que la nomination par le conseil de sa fille Sophie à la présidence par six voix contre cinq. Sophie Lacoste-Dournel, 36 ans, a été élue lundi à la présidence non exécutive de Lacoste SA par le conseil d'administration, qui avait été renouvelé par les actionnaires réunis le même jour en assemblée générale. Elle siège à ce conseil depuis 2005.

Cette élection a surpris nombre d'observateurs. Selon des informations parues dans Le Figaro et Le Monde, Michel Lacoste ne soutenait pas la candidature de sa fille, lui préférant celle de sa nièce, Beryl Lacoste-Hamilton, 56 ans, qui avait déjà dirigé plusieurs licences du groupe.

Michel Lacoste a contesté jeudi la capacité de sa fille à présider le groupe en affirmant au Monde qu'"elle n'a jamais passé une seule journée de sa vie dans une entreprise et n'a pas les compétences pour diriger un groupe qui se porte bien". Le groupe Lacoste n'a pas souhaité commenter ces déclarations. Passionnée de théâtre et comédienne, elle est aussi diplômée en gestion de l'université Paris Dauphine et a suivi un cursus de formation à la gouvernance des entreprises familiales à HEC.

Michel Lacoste a mis en cause le groupe suisse Mauss, qui détient 35% de Lacoste SA et qui dispose de trois sièges au conseil, alors que la famille Lacoste possède les 65% restants et compte cinq sièges. Le conseil est complété par trois administrateurs indépendants."Mauss a convaincu la moitié de ma famille de faire alliance avec lui pour prendre le contrôle", affirme M. Lacoste dans Le Monde. Le groupe Mauss est entré au capital de Lacoste en 1998, en rachetant 90% du groupe Devanlay, partenaire de la fabrication mondiale des vêtements frappés du célèbre crocodile vert. L'année suivante, Lacoste avait cédé la licence mondiale vêtement de la marque Lacoste à Devanlay. Michel Lacoste a été PDG de Lacoste à partir de 2005, succédant à son frère Bernard, puis est resté président du conseil d'administration après la nomination en avril 2008 de Christophe Chenut comme directeur général. La société Lacoste, fondée en 1933 par le champion de tennis René Lacoste, a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros en ventes aux détaillants.

Le modèle économique de Lacoste est fondé sur la cession de licences à différentes sociétés qui lui reversent des royalties.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires