Avant la grève, c'est le monde à l'envers !

27/01/12 à 10:29 - Mise à jour à 10:28

Source: Trends-Tendances

Trois jours avant la grève générale, le pays semble passé de l'autre côté du miroir : le Voka, la fédération patronale flamande, a mené des actions vendredi matin devant les sièges bruxellois des syndicats, tandis qu'un e-mail interne à la CSC appelait à... ne pas faire grève lundi.

Avant la grève, c'est le monde à l'envers !

© Image Globe

Grève générale : le Voka et des entrepreneurs flamands "manifestent" devant les sièges des syndicats

La Fédération des entreprises de Belgique craint des débordements durant la grève générale de lundi, tandis que l'Unizo, la fédération flamande des indépendants, prévient qu'elle ira en justice, si nécessaire, pour faire "respecter le droit de travailler". Cela pour la seule journée de jeudi.

Une étape supplémentaire a été franchie vendredi matin, lorsque le Voka a mené une action devant les sièges bruxellois de la FGTB, de la CSC et de la CGSLB. Les bureaux régionaux de Hasselt, Bruges, Courtrai, Gand et Vilvorde étaient également visés.

"Nous voulons avant tout lancer un signal positif et dire aux gens que la grève n'offre pas de solution", a expliqué Björn Cruls, directeur de la communication de la fédération patronale flamande. Selon lui, seul le dialogue peut apporter des garanties au modèle social belge.

A Bruxelles, les représentants du Voka étaient accompagnés par des chefs d'entreprise. Sur le coup de 9 h, une délégation rencontrait Rudy De Leeuw, président de la FGTB.

Grève du 30 janvier : la CSC Services publics appelle, en interne, à ne pas faire grève

Alors que le syndicat chrétien CSC soutient la grève générale au niveau national, un e-mail de plusieurs secrétaires de la CSC Services publics circule en interne appelant à ne pas faire la grève, écrit vendredi De Morgen.

"Cela ne veut pas dire que nous sommes contents de la situation, bien au contraire, écrivent-ils dans ce courriel. Mais vu que la période pour réaliser les adaptations et les mesures de transition n'est pas encore terminée, et que la concertation devra livrer toutes les occasions, nous appelons pour le moment à ne pas suivre la grève générale."

David Vanbellinghen, porte-parole de la CSC, a dit n'avoir rien à voir avec l'e-mail en question. Luc Hamelinck, président de la CSC Services publics, s'est dit embarrassé par la situation et a confirmé au quotidien qu'un débat en interne était ouvert.

Grève, J-3 : la CSC reçoit une délégation du Voka

"Nous avons reçu une délégation du Voka et lui avons servi une tasse de café : nous espérons qu'ils traiteront aussi bien nos membres ce lundi !", a déclaré Marc Leemans, président de la CSC, alors que le patronat flamand organisait, vendredi matin, une action devant les sièges bruxellois et régionaux des trois principaux syndicats.

"Je suis content que les employeurs du Voka veuillent discuter mais c'est toujours dommage que la pression d'une grève soit nécessaire pour en arriver là, a ajouté le patron du syndicat chrétien. C'était de toute façon une belle occasion de discuter avec les employeurs de leurs responsabilités. Car s'il faut travailler plus longtemps, fourniront-ils des emplois de qualité en suffisance ? Et des formations ? Ces derniers mois, on a trop peu entendu le patronat sur ces questions."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires