Arrêt de travail chez Swissport: le traitement des bagages perturbé à Brussels Airport

22/08/17 à 10:24 - Mise à jour à 14:38

Source: Belga

Un arrêt de travail en cours depuis mardi matin au sein de la société de manutention de bagages Swissport perturbait fortement le traitement des bagages à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport), en pleine affluence estivale. La grève se poursuivait à la mi-journée, malgré une première réunion.

Arrêt de travail chez Swissport: le traitement des bagages perturbé à Brussels Airport

© Belga

Une première entrevue entre syndicats et direction de la société de manutention de bagages Swissport n'a pas permis de mettre fin à l'arrêt de travail en cours depuis mardi 7h15. Une nouvelle réunion est prévue vers 15h, indique Sandra Langenus, du syndicat socialiste ABVV-BTB. D'ici là, la grève se poursuit donc.

"Le manque structurel d'effectifs est le principal problème", expose Sandra Langenus, selon qui la direction de Swissport afficherait trop peu de respect à l'égard du personnel. Du côté de Swissport, on parle d'une grève sauvage. "Lorsque les syndicats ont été contactés ce (mardi) matin au sujet de la grève, ils n'étaient même pas au courant", raconte un porte-parole de Swissport. "Ils ont également été pris de vitesse." Une version contredite par le banc syndical. Les syndicats affirment avoir été prêts, dès 7h, à se mettre autour de la table, ce que les deux parties n'ont finalement pas pu faire avant 10h. Du côté de la direction, on évoque encore une grève menée pour des motifs financiers.

Les travailleurs ont en effet touché de 2013 à 2016 inclus une prime de 190 euros qui n'est pas prévue dans la convention collective 2017. Selon le porte-parole de l'entreprise, son directeur s'est dit prêt, durant la réunion de ce mardi à matin, à verser à nouveau cette prime cette année, "mais cela a été balayé par les syndicats à notre grand étonnement". Les syndicats exigeraient plutôt un multiple de cette prime, poursuit le porte-parole. Swissport ajoute qu'une concertation a encore eu lieu pas plus tard que ce lundi mais qu'à ce moment, il n'a nullement été question d'une possible grève.

200 vols et 10.000 voyageurs touchés

Cet arrêt de travail a rapidement entraîné d'importantes perturbations dans le traitement des bagages. Vers midi, près de 200 vols et 10.000 voyageurs avaient déjà été touchés. Pour la seule journée de mardi, la société de manutention devait en principe s'occuper de 420 vols. Swissport travaille pour une trentaine de compagnies aériennes actives à Brussels Airport. Parmi ces compagnies, Brussels Airlines appelle ses passagers à ne prendre momentanément que des bagages à main pour leur voyage.

Malgré un appel à des renforts en personnel, la compagnie se voit contrainte de faire décoller des vols sans que tous les bagages aient été chargés à bord. Du côté de l'aéroport, on conseille aux passagers de prendre contact avec leur compagnie aérienne avant leur départ. Les compagnies aériennes Air Canada, Alitalia, Egyptair, Germanwings, Lufthansa, Ryanair, Thai Airways, Thomas Cook ou encore Tunisair travaillent notamment avec Swissport.

Du côté des voyageurs, nombre d'entre eux n'étaient visiblement pas au courant de l'arrêt de travail et se voyaient contraints de réorganiser leurs bagages en dernière minute. "Nous n'en savions rien", enrage une touriste, dans le hall des départs, en partance pour Rhodes. "On nous a dit que la grève durerait 24 heures, donc nous espérons que nos bagages pourront arriver le plus vite possible. Qui embêtent-ils à nouveau? Les gens qui partent, évidemment."

Cet arrêt de travail intervient alors que Brussels Airport enregistre ces jours-ci une grosse affluence, de l'ordre de 80.000 passagers par jour, selon la responsable communication de l'aéroport, Florence Muls.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires