ArcelorMittal va devoir céder des sites liégeois à la suite d'un rachat en Italie

22/03/18 à 11:35 - Mise à jour à 11:36

Source: Belga

(Belga) Le directeur général d'ArcelorMittal Manfred Van Vlierberghe a annoncé jeudi, lors d'une réunion d'information, qu'à la suite du rachat du site intégré d'Ilva en Italie, l'Union Européenne allait imposer au géant de l'acier de céder certains de ses sites, dont ceux de Liège, afin d'éviter une situation de monopole.

Un consortium mené par ArcelorMittal, l'italien Marcegaglia et la banque Intesa Sanpaolo avait été choisi en juin 2017 par le gouvernement italien pour reprendre le sidérurgiste Ilva pour 1,8 milliard d'euros. Un montant qui s'accompagnait de 2,4 milliards d'investissements pour relancer une société placée sous tutelle de l'Etat depuis 2015, Ilva possèdant la plus grande aciérie d'Europe à Tarente. Dans le cadre de cette opération, l'Europe estime qu'ArcelorMittal ne peut détenir le monopole pour certaines lignes et a décidé qu'il devait en céder. Parmi ces sites se trouve celui de Liège et de sources syndicales, la ligne de galvanisation 4, qui s'apprête à être relancée, et la ligne 5 sont dans la ligne de mire de même qu'Eurogal à Ramet. La décision devrait être confirmée fin mai. (Belga)

Nos partenaires