ArcelorMittal : nouvelles tensions à Liège

21/01/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Trends-Tendances

Sans garantie sur l'avenir au niveau industriel, les syndicats d'ArcelorMittal à Liège ont refusé de signer la convention sur les prépensions, lundi matin, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire.

ArcelorMittal : nouvelles tensions à Liège

© Belga

"Nous nous sommes rendus au conseil d'entreprise dans l'espoir de débloquer la situation", rapporte David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. "Mais la direction ne nous a donné aucune garantie sur le plan industriel. Nous ne refusons pas de signer le plan social, mais nous ne le ferons qu'après la tenue d'une réunion tripartite qui garantira l'avenir du bassin et de l'emploi."

Les syndicats demandent donc au gouvernement wallon de programmer d'urgence une réunion tripartite (gouvernement wallon, direction, syndicats). "Les politiques doivent devenir acteurs plutôt que spectateurs", martèle encore le responsable du syndicat chrétien. Lors du conseil d'entreprise de lundi matin, les syndicats ont rappelé à la direction qu'elle avait signé un accord de méthode qui prévoyait qu'un accord global, soit social et industriel, soit conclu.

Nos partenaires