"ArcelorMittal délaisse la sidérurgie au profit des mines"

07/02/12 à 19:02 - Mise à jour à 19:02

Source: Trends-Tendances

ArcelorMittal, s'il "se désengage" de la sidérurgie, "continue d'investir dans les mines - et Liège n'est pas la seule victime" de cette situation, dénonce la CSC, après l'annonce de bénéfices en chute libre pour 2011.

"ArcelorMittal délaisse la sidérurgie au profit des mines"

© Bloomberg

ArcelorMittal "continue d'investir dans les mines tout en se désengageant de la sidérurgie, une politique dont Liège fait les frais", a analysé Jordan Atanasov, secrétaire syndical CSC Metea, à la suite de la publication des résultats d'ArcelorMittal pour 2011.

Liège n'est pas la seule victime, estime-t-il cependant : "C'est toute l'Europe qui est touchée par cette politique de désindustrialisation. Une prise de conscience européenne est impérative. Des solutions d'avenir doivent être étudiées à ce niveau, notamment dans la recherche d'opérateurs intéressés par les cycles de production d'ArcelorMittal."

"Beaucoup de considération pour les actionnaires, très peu pour les travailleurs", résume le syndicaliste : "Mais si Mittal persiste dans son intention de fermer Liège, qu'il sache que la note sera salée !"

ArcelorMittal : bénéfice en chute de 22 % en 2011

ArcelorMittal a publié mardi des bénéfices en baisse de 22 % pour 2011, à 2,3 milliards de dollars, avec une fin d'année plus difficile, mais le n° 1 mondial de la sidérurgie perçoit une amélioration du marché de l'acier au début de 2012.

Outre une amélioration de la conjoncture, sa performance opérationnelle devrait notamment être soutenue par les plans en cours d'économies et d'optimisation des actifs, consistant à faire tourner en priorité les usines les plus compétitives et à mettre en veille les autres.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires